Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Feu vert pour le port de plaisance de Bretignolles-sur-Mer

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Loire Océan

La préfecture de Vendée a signé mercredi la déclaration d'utilité publique du port de plaisance de Bretignolles-sur-Mer, ce projet contesté par les défenseurs de l'environnement prévoit la création d'un millier d'anneaux.

Vue aérienne de Brétignolles-sur-Mer et de l'emplacement du futur port de plaisance (plan d'eau)
Vue aérienne de Brétignolles-sur-Mer et de l'emplacement du futur port de plaisance (plan d'eau) © Radio France

Bretignolles-sur-Mer, France

Le préfet de Vendée autorise la construction d'un port de plaisance à Bretignolles-sur-Mer. Au nom de l'intérêt général, il a signé mercredi un arrêté de déclaration d'utilité publique malgré l'opposition d'une partie des habitants et des défenseurs de l'environnement. Ce projet initié en 2003 par la commune a connu un premier échec avant d'être repris en main en 2015 par la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Près d'un millier d'anneaux

Pour motiver son arrêté, le préfet Benoît Brocart estime qu'il répond à une insuffisance d'anneaux dans les ports du littoral vendéen. A Bretignolles-sur-Mer, le nouvel équipement proposera 915 anneaux et permettra de renforcer l'attractivité touristique et économique du secteur. Deux bassins d'eau de mer seront aussi construits pour la baignade et pour les activités nautiques. Le coût global est estimé à 30 millions d'euros hors taxes.  

C'est la fin d'une aventure et le début d'une autre"

Pour le maire de Bretignolles-sur-Mer, Christophe Chabot, c'est un soulagement : "C'est la fin d'une aventure et le début d'une autre, puisque nous allons maintenant nous employer à construire un port exemplaire." Dès le 1er août va être mis en place le début des mesures compensatoires avec le déplacement des espèces protégées. Le maire espère aussi lancer d'ici quelques jours l'appel d'offre "pour que nous puissions commencer la grande partie du chantier dès la fin de cette année ou le début de l'année prochaine. On 'est parti !"

Une brèche dans les dunes

Mobilisés depuis le premier jour, les opposants au projet crient au massacre écologique, ils contestent notamment la brèche qui va être creusée dans la dune de la plage de la Normandelière et qui sera la porte d'entrée du port de plaisance. Ils redoutent également des effets sur la zone humide du marais Girard situé à proximité du futur équipement. Pour le préfet, au contraire, l'enquête publique souligne que les impacts environnementaux sont "limités".

Si il y a des exactions sur place, il ne faudra pas s'étonner"

L'association la Vigie fait partie des opposants de la première heure. Elle réfute la qualification d’intérêt public et annonce d'ores et déjà une longue bataille juridique. "_On va outrager les citoyens qui sont des contribuables, alors qu'_il n'y a absolument pas besoin d'un port de plaisance dans une commune comme la notre, sur un terrain qui est un espace remarquable, déplore le président de la Vigie Jean-Baptiste Durand. C'est hors-la-loi, et la justice devra en décider. Si il y a des exactions sur place, il ne faudra pas s'étonner." Dans un communiqué publié, ce jeudi, le groupe Europe-Ecologie-Les-Verts monte également au créneau. La section des Pays de la Loire dénonce "un projet à contre-courant des enjeux de biodiversité et de préservation de notre littoral et de la ressource en eau".