Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Fin de l'exploitation du pétrole en 2040 : les conséquences en Gironde

mercredi 6 septembre 2017 à 15:38 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

La société canadienne Vermilion, qui exploite plusieurs puits de pétrole sur le Bassin d'Arcachon, se déclare surprise par la décision du gouvernement. Elle demande un sursis de 10 ans avant de fermer ses activités en Gironde, dans les Landes et le Bassin Parisien.

Puits de pétrole à Lugos
Puits de pétrole à Lugos © Radio France - Martin Cotta

Arcachon, France

Le gouvernement a annoncé ce mercredi la fin de l'exploitation du pétrole en France d'ici 2040. Il s'agit d'une mesure symbolique puisque nous produisons sur le sol français à peine 1 % de nos besoins en hydrocarbures. En présentant son projet de loi, le ministre de l'environnement Nicolas Hulot, a expliqué que la France, premier pays à prendre une telle décision, voulait montrer l'exemple. A ce jour 6 sociétés françaises et étrangères se partagent les puits de pétrole de l'hexagone. Une bonne partie de ces puits se situent dans le Bassin Parisien, le département des Landes et ici chez nous en Gironde.

Le sous-sol du Bassin d'Arcachon regorge de pétrole. Cet or noir de grande qualité est exploité depuis des décennies. D'abord par la société ESSO puis par le canadien Vermilion. Le Cap Ferret, La Teste, Mios, Lugos, la compagnie pétrolière détient de nombreux puits sur les communes du Bassin. Production : 2.000 barils de brut par jour soit 15 % de la production de Vermilion en France.

En janvier dernier la société a reçu le feu vert de l'Etat pour forer 6 puits supplémentaires à Lugos. Deux ans plus tôt sa concession avait été renouvelée pour une période de 20 ans. La société canadienne a donc investi et aujourd'hui c'est la douche froide. La France annonce la fin de l'exploitation du pétrole en 2040 : trop tôt pour tirer les bénéfices de ces investissements en Gironde.

Nous avons investi près d'un milliard d'euro en 20 ans en France et nous souhaitons pouvoir exploiter nos puits de pétrole jusqu'en 2050

— Jean-Pascal Simard, responsable Vermilion Europe

Vermilion demande donc un sursis d'au moins 10 ans et prépare déjà la riposte devant les tribunaux. "Si nous devons fermer nos puits avant la fin des concessions", prévient Jean-Pascal Simard, "il faudra que le gouvernement compense le manque à gagner".