Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Mauvais temps : un mois de juin particulièrement froid dans le Finistère selon un météorologue amateur

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Difficile d'échapper au sujet de conversation du moment : le mauvais temps ! C'est vrai qu'il ne fait pas bien beau. Mais est-ce vraiment exceptionnel ? un météorologue amateur brestois publie les chiffres des températures... et la réponse est oui !

Le temps de ce mois de juin est particulièrement mauvais
Le temps de ce mois de juin est particulièrement mauvais © Radio France - Nolwenn QU

Brest, France

En famille, au travail, dans la rue, dans les magasins, c'est LE sujet de conversation en ce moment : le temps ! c'est vrai que c'est un bon moyen d'entamer une discussion, mais ces derniers jours, tout le monde s'accorde sur un constat : il fait moche ! Les quelques rayons de soleil ne parviennent pas à effacer la sensation de temps pourri.

Deux degrés de moins que les normales saisonnières

Ce n'est pas seulement qu'il fait gris, il fait aussi froid. Pourtant, on est bien à la mi-juin. Et les statistiques le confirment : cette année, les températures sont particulièrement basses. Maxime Thépaut est météorologue amateur, mais avec une analyse quasi professionnelle, qu'il partage sur Twitter. 

Et depuis le début du mois de juin, la moyenne des températures maximales à Brest et Quimper est de 17 degrés, contre 19 degrés habituellement. Il nous manque donc 2 degrés par rapport à un mois de juin normal. "Et encore, cette moyenne a été légèrement biaisée par les deux premiers jours de juin qui ont été très chauds, tempèreMaxime Thépaud. Il  a fait presque 26 degrés à Brest le 1er juin. Ça a eu tendance à faire remonter une moyenne qui est très basse."

Une première depuis les années 1970

Les températures frisent le record : "Cette moyenne, c'est une première depuis les années 70, depuis le début des relevés. On est descendu à quasiment 5 degrés [pour les minimales] dans les 10 premiers jours de juin.  Ça c'est remarquable parce que le record est de 3,8 degrés.  Et c'est quelque chose qu'on n'avait plus l'habitude de voir sur les dernières années." En 2017 et 2018, la Bretagne a en effet bénéficié de mois de juin particulièrement chauds, le contraste est donc rude.

Les chiffres de Météo France confirment ceux de Maxime, et de sa station semi-professionnelle installée dans son jardin. 85 mm de pluie à Brest depuis le début du mois, 80h d'ensoleillement seulement contre 100 à 130 les autres années, seulement deux jours à plus de 17 degrés, lors du week-end de l'Ascension, On n'est vraiment pas gâtés ! 

Une amélioration en vue... pour les températures

Mais ce qu'on veut tous savoir, c'est est-ce que ça va enfin s'améliorer ? "Les températures vont remonter, mais ça ne nous assure pas d'un temps pleinement estival. L'anticyclone des Açores reste sur les Açores, l'anti-cyclone sur l'Europe centrale reste figé également". Et la Bretagne pourrait bien rester coincée entre deux systèmes, avec un temps maussade. 

Mais pas de quoi décourager notre météorologue, également fan de foot : "J'espère que tout ira bien, que ce soit en termes de météo pour l'été ou pour la reprise du Stade Brestois, en Ligue 1 évidemment !"