Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Firminy : des légumes bio seront produits par la ville pour les cantines et les Ephad à la rentrée

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le projet de régie agricole municipale prend forme à Firminy. Des légumes ont été plantés sur 5 000 m² de parcelle. Les cantines de la ville et trois Ephad devrait être fournis à la rentrée 2019.

Les premières pousses de la régie agricole municipale de Firminy.
Les premières pousses de la régie agricole municipale de Firminy. © Radio France - Nérissa Hémani

Firminy, France

Des légumes produits par la mairie pour toutes les cantines de Firminy et les Ephad, cela va bientôt devenir réalité !  Le projet de régie municipale agricole à Firminy avance. Les premiers semis ont eu lieu en avril dernier sur la parcelle municipale de Marcoux. Dès cet été, les premiers légumes plantés pourront être utilisés par les cuisines des centres sociaux ou des Ephad de la ville.

Marc Petit, le maire de Firminy, aux côté du maraicher de la ville Alexandre Pélissier et Jean-Marc Duboeuf, responsable du service parcs et jardins.  - Radio France
Marc Petit, le maire de Firminy, aux côté du maraicher de la ville Alexandre Pélissier et Jean-Marc Duboeuf, responsable du service parcs et jardins. © Radio France - Nérissa Hémani

"Ce projet qui était utopique devient réalité ! Avec des courgettes, des courges, des carottes, des salades qui poussent", se réjouit le maire, Marc Petit. 5000 m² carré ont été labourés soit la moitié de la parcelle pour l'instant, et ce n'est pas facile avec les aléas climatiques.  "Entre la grêle et la canicule c'est compliqué, des semis de carottes ont brûlé et des courgettes ont été touchées par les orages", décrit le maraîcher Alexandre Pélissier, recruté par la ville pour l'occasion. Néanmoins, les première récoltes ne devraient pas tarder avec comme objectif de fournir les cantines scolaires de la ville et les trois Ephad à la rentrée 2019.

Des légumes 100% bio

La ville espérait obtenir le label bio sous trois ans, finalement, elle l'a eu cette année à la grande satisfaction du maire Marc Petit : " c'est important ! Les enfants des cantines mangent au moins une fois par semaines des plats 100% bio. Faire venir des produits bio dans le cadre de marchés publiques c'est très difficile ou il faut les faire venir de loin".  

Au total, 200 000 euros ont été investis sur cette régie auxquels vont s'ajouter 150 000 euros pour construire une serre qui permettra de produire des légumes l'hiver.