Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Fissures liées à la sécheresse : 350 sinistrés dans le Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis l'été 2018, certains habitants du Territoire de Belfort ont vu se former des fissures sur les murs de leur maison à cause de la sécheresse. Selon les estimations de l'association "Les oubliés de la canicule", 350 personnes sont concernées.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Matthieu Darriet

Territoire de Belfort, France

Ils ont vu des fissures se former sur leurs murs depuis l'été 2018. Elles font parfois jusqu'à six centimètres de largeur. Selon les estimations de l'association "Les oubliés de la canicule", le Territoire de Belfort compte 350 sinistrés liés à la sécheresse dans 34 communes du département. Ces habitants sont toujours dans l'attente de la reconnaissance l'état de catastrophe naturelle par l'État. 

Samedi, l'association "Les oubliés de la canicule" a organisé sa première réunion d'information à Delle (90). 80 personnes étaient présentes pour comprendre des démarches à réaliser pour être indemnisées auprès des administrations et des assurances. 

80 personnes se sont rassemblées à Delle pour une réunion d'information avec un expert d'assuré. - Radio France
80 personnes se sont rassemblées à Delle pour une réunion d'information avec un expert d'assuré. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Dix jours pour déclarer l'état de catastrophe naturelle

La commission interministérielle, qui doit statuer sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle, s'est réunie le 9 juillet pour le Territoire de Belfort. La liste des communes reconnue en catastrophe naturelle doit paraître dans le Journal officiel d'ici deux à trois semaines. Une la liste fois publiée, les habitants ont dix jours pour le signaler à leur assurance. 

Sandrine Rouge est référente des oubliés de la canicule dans le département : "Après (la déclaration) il y aura un expert d'assurance qui va venir et nous, nous avons signé une convention avec un expert d'assuré, pour défendre les droits des assurés." dit-elle. "Parce que le but des assurances ce sera de faire des travaux à minima, donc on aura tous besoin d'être soutenu à ce moment-là pour vraiment avoir des travaux pérennes." explique-t-elle.

Sandrine Rouge, référente des oubliés de la canicule dans le Territoire de Belfort

Si l'état de catastrophe naturelle est reconnue, les frais des travaux de réparation des dommages est pris en charge par l'assurance, à condition que l'on soit bien assuré contre ce type de sinistre. 

Une procédure longue et fastidieuse

Philippe Cottet habite Beaucourt. Depuis août 2018, il a "quatre cinq fissures dans les quatre coins de la maison". L'une d'entre elles est particulièrement gênante : "Il y en a une qui est apparue sur une partie de la cheminée et du coup j'ai de l'eau qui est rentrée dans la salle à manger" regrette le Beaucourtois. 

Mais tant que l'état de catastrophe naturelle n'est pas reconnue, mieux ne pas faire de travaux indique Sandrine Rouge, référente des oubliés de la canicule : "on conseille de ne pas faire de travaux du tout parce que ça pourrait se retourner contre la personne et les travaux pourraient être à sa charge même si la catastrophe naturelle est reconnue après coup." 

Une fois que l'état de catastrophe naturelle est reconnu, le chemin est encore très long. En témoigne Jean-François Caritey qui a vu des fissures se former en septembre 2017. L'état de catastrophe naturelle a été reconnue en janvier 2018 pour sa commune Denney (90) : "Entre la déclaration à la mairie, la déclaration à l'assurance, le premier expert, le forage autour de la maison, les résultats du forage, les expertises de Paris... On est en juillet 2019 et je viens seulement de recevoir les résultats d'expertises pour commencer les travaux de consolidation de ma maison" affirme-t-il flegmatique malgré tout. 

Pour contacter les oubliés de la canicule dans le Territoire de Belfort : cata.secheresse90@gmail.com

Choix de la station

France Bleu