Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Fonroche Géothermie veut creuser des puits de plus de 4 kilomètres en face de la prison de Valence

mardi 8 novembre 2016 à 6:14 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Une enquête publique est en cours, jusqu'au 2 décembre, pour le projet géothermie de Fonroche à Valence (Drôme). L'entreprise veut creuser des puits très profonds sous terre pour atteindre une réserve d'eau chaude. Le terrain d'implantation choisi se situe face à la prison, quartier Briffaut.

Des camions sismiques dans les rues de Malissard cet été
Des camions sismiques dans les rues de Malissard cet été - Société Fonroche

La société Fonroche a fait passer des camions sismiques à Valence en août dernier, elle sait désormais où elle veut implanter son site géothermique. Ce serait face à la prison de Valence, quartier Briffaut.

Fonroche achèterait à la ville de Valence un terrain de deux hectares . Elle y ferait deux puits: elle creuserait entre un kilomètre et un kilomètre et demi de profondeur en aplomb, puis le forage partirait en biais pour atteindre la zone où se trouve la réserve d'eau chaude, plus à l'Est, trois kilomètres plus profond.

10 000 foyers chauffés à moindre coût

Il faut de l'eau à 180, 190°. Fonroche est sûr d'avoir là la ressource pour alimenter le réseau de chaleur de la ville de Valence. Cela permettrait à 10 000 foyers d'avoir une facture de chauffage 25 à 30% moins cher qu'aujourd'hui. Et deux fois plus de logements pourraient en fait être alimentés par cette chaleur. En revanche, l'entreprise n'est pas sûre d'avoir assez de débit pour créer aussi de l'électricité. Si il y a le potentiel, elle construira en plus, sur le terrain face à la prison, un grand bâtiment de 30 mètres de long, 15 mètres de large, 8 mètres de haut pour abriter sa centrale géothermique.

Un forage espéré fin 2017

L'enquête publique se termine le 2 décembre. Fonroche espère pouvoir forer fin 2017. Ce projet lui coûte 70 millions d'euros environ.