Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Forêt de Bouconne : la folie des champignons dans ce bois de Haute-Garonne

samedi 3 novembre 2018 à 19:41 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie

Les champignons sortent de terre et attirent les cueilleurs. Dans la forêt de Bouconne à l'ouest de Toulouse, l'affluence est record. À un tel point que les autorités et certains cueilleurs s'inquiètent de l'impact de ce passage sur la flore du bois.

Les champignons attirent des centaines de personnes chaque jour dans la forêt de Bouconne.
Les champignons attirent des centaines de personnes chaque jour dans la forêt de Bouconne. © Radio France - Théo Caubel

Forêt de Bouconne, France

Des voitures garées le long des routes, des parkings pleins, la saison des champignons a bel et bien démarré dans la forêt de Bouconne près de Toulouse. Tout le monde vient pour la star du bois : le cèpe

Il arrive avec un léger retard cette année, mais il est bien présent constate Danielle. "C'est incroyable. On dirait qu'il y a une pousse du matin, une pousse du soir. Il y en a pour tout le monde."

"Cela permet de se balader, prendre l'air"

À un tel point que même les nouveaux venus arrivent à repartir avec des paniers pleins. C'est le cas de Thomas qui s'essaie à cette activité. "Cela fait du bien à la tête, cela permet de se balader, prendre l'air et ramasser quelques champignons. Ça fera une chouette poêlée de ce qui a été ramassé en main propre", se félicite-t-il. 

Les parkings du bois sont pleins. Les voitures sont obligées de se garer sur le bord des routes.  - Radio France
Les parkings du bois sont pleins. Les voitures sont obligées de se garer sur le bord des routes. © Radio France - Théo Caubel

Et il n'est pas le seul à s’initier à la récolte des champignons. D'ailleurs, les habitués le remarquent : il n'y a jamais eu autant de monde.  Et cette affluence crée quelques difficultés. Les champignons "sont très petits parce que les gens les ramassent dès qu'ils sortent, moi la première, s'alarme Bernadette qui vient ici depuis 40 ans. Mais si je ne le fais pas quelqu'un les ramassera à ma place". Autre problème, certains cueilleurs grattent les parcelles et les abîmes. 

La concurrence autour du champignon 

Et pour les habitués, c'est aussi plus de concurrence. Jean vient dans ce bois depuis 20 ans et il n'est pas question qu'on lui pique des champignons. "Il y a un mec qui est venu à côté de moi l'autre jour. Je lui ai dit : "vous voulez ma place". Il est parti. Puis quand je me suis déplacé, il est revenu à ma place parce qu'il savait qu'il y avait des champignons."

Et la forêt de Bouconne n'est pas prête à désemplir. Le climat actuel, où soleil et averse alternent, devrait permettre aux champignons de pousser en quantité encore pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines.