Climat – Environnement

Canicule : les conseils d'un médecin en cas de coup de chaud

Par Mooréa Lahalle, France Bleu lundi 19 juin 2017 à 15:49

Dr Pascal Cassan. Médecin conseiller national de la Croix-Rouge française
Dr Pascal Cassan. Médecin conseiller national de la Croix-Rouge française - Croix-Rouge française

Seize départements ont été placés dimanche en vigilance orange canicule. Un pic de chaleur qui devrait durer jusqu'à jeudi. En période de canicule, comment reconnaître les symptômes d'un coup de chaud ? Sommes-nous tous égaux face à la chaleur ? Un médecin répond aux questions de France Bleu.

Boire beaucoup d'eau, privilégier les endroits frais, éviter le jogging... Les conseils pour prévenir les coups de chaud sont nombreux. Mais comment réagir lorsque le mal est fait et qu'une personne présente les symptômes d'un coup de chaud ? Et comment les reconnaître ? Dr Cassan, médecin conseiller national de la Croix-Rouge française a répondu à nos questions.

Visage rouge et sensation de malaise : les premiers symptômes

Le visage qui rougit et une sensation de malaise générale sont les premiers symptômes. Dans certains cas, la personne peut avoir des nausées, et sa température peut augmenter, symptômes particulièrement visibles chez les enfants et les personnes âgées. "Des maux de tête, la bouche sèche, une somnolence, voire une perte de connaissance indiquent le début d’une déshydratation. Dans ce cas, il faut immédiatement contacter le 15".

Ombre et fraîcheur : les bons gestes à adopter

En cas d’insolation, il faut s'installer à l’ombre ou dans une zone climatisée. "Si le coup de chaud est dû à une atmosphère trop chaude dans un lieu clos et notamment chez les personnes âgées, il leur est conseillé d’aller dans des endroits frais deux à trois heures pour faire chuter leur température". Rafraîchir la personne avec un linge mouillé ou un ventilateur est le deuxième geste à adopter. Le médecin conseille de boire régulièrement, au moins un litre et demi entre chaque repas. "Si une personne âgée atteinte de trouble de la conscience refuse de s’hydrater, n’hésitez pas à appeler un médecin pour prévenir une éventuelle déshydratation".

Tous égaux face à la chaleur

Contrairement aux idées reçues, les femmes enceintes, personnes âgées et nourrissons ne sont pas les seuls à être vulnérables. Les sportifs aussi prennent des risques, et particulièrement ceux qui pratiquent leur activité aux heures les plus chaudes. "En cas de canicule, évitez le sport en extérieur lors des pics de chaleur" (en voilà une bonne excuse).

Parents de bacheliers : redoublez de vigilance

Boire régulièrement et bien manger sont les deux règles à respecter impérativement durant les journées d'épreuves en cas de fortes chaleurs. "S'ils ne respectent pas ces conditions, les lycéens vont manquer d'énergie et seront moins concentrés".

Les animaux aussi sont vulnérables

Manque d'énergie, langue pendante, augmentation de la respiration. Nos animaux de compagnie sont aussi victimes de ces période de canicule. "Pour prévenir une éventuelle déshydratation, surveillez la manière dont ils respirent et pensez à leur donner à boire en quantité suffisante".

► LIRE AUSSI - Canicule : 51 départements en vigilance orange, 38°C attendus par endroits