Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Froid sur la Normandie : les poêles à bois tournent à plein régime

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

De moins deux à moins quatre degrés sur le Calvados ce samedi matin... il va falloir dégivrer les pare brises. Ou rester bien au chaud ! Et pour cela de plus en plus de foyers normands se tournent vers le chauffage au bois.

Martin, vendeur chez Biocombustibles, à Soliers au sud de Caen, est en train de remplir un poêle à granulés.
Martin, vendeur chez Biocombustibles, à Soliers au sud de Caen, est en train de remplir un poêle à granulés. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Caen, France

Aujourd'hui, un foyer sur deux en Normandie est équipé de chauffage au bois, que ce soit une cheminée ou phénomène plus récent, un poêle. Une fois passé le cap de l'installation de ces équipements, assez onéreuse, la solution bois est beaucoup plus économique. Par comparaison, une année de chauffage aux granulés coûte entre 500 et 600 euros. C'est deux fois moins cher que le fioul, dont le litre s'élève actuellement à un euro.

Une chaleur de meilleure qualité

"La chaleur, confie Hélène venue chercher ses granulés chez Biocombustibles à Soliers au sud de Caen, est également plus agréable". En janvier 2018, elle a abandonné son système de radiateurs électriques pour un poêle à granulés et apprécie le changement. La société de son côté insiste sur l'aspect écologique de ce nouveau mode de chauffage. "Certes la combustion entraîne un dégagement de CO2 dans l'atmosphère, mais les granulés proviennent de forêts normandes gérées durablement", explique Jimmy Pennequin, directeur technique de Biocombustibles. 

Le reportage de Nolwenn Le Jeune

10 à 15 sacs de granulés permettent de se chauffer pendant un mois. - Radio France
10 à 15 sacs de granulés permettent de se chauffer pendant un mois. © Radio France - Nolwenn Le Jeune
Choix de la station

France Bleu