Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

G7 de l'Environnement : "Je n'interdis à personne de venir" affirme le président de Metz Métropole

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En amont du G7 de l'Environnement qui se tient du 3 au 6 mai, le président de Metz Métropole assure qu'il n'y a eu aucune pression pour interdire l'accès du village éco-citoyen aux opposants au projet Amazon, contrairement à la polémique concernant le collectif "Stop Knauf" à Illange.

Jean-Luc Bohl invité de France Bleu Lorraine
Jean-Luc Bohl invité de France Bleu Lorraine © Radio France - Cécile Soulé

Metz, France

Le G7 Environnement n'est pas commencé à Metz qu'il y a eu une petite polémique dans le village éco-citoyen sur la présence non désirée par le conseil départemental d'une association, "Stop Knauf", opposée au projet d'une usine de laine de roche à Illange. Le président du conseil départemental Patrick Weiten dément avoir refusé Stop Knauf, mais se demande si Metz Métropole n'a fait en sorte de ne pas inviter non plus les opposants au projet Amazon sur le plateau de Frescaty. "Pas du tout, je n'interdis à personne de venir" assure Jean-Luc Bohl. 

Réécoutez Jean-Luc Bohl invité de France Bleu Lorraine

Débat sur le projet d'implantation d'Amazon sur le plateau de Frescaty

Contactée, l'association des riverains du plateau de Frescaty, opposée au projet Amazon, précise ne pas avoir fait de démarche pour être présente dans le village éco-citoyen du G7 Environnement. Sa présidente, Xaviera Frisch, a interpellé ce vendredi matin le président de Metz Métropole sur France Bleu Lorraine pour dénoncer un projet "destructeur d'emploi", "qui va amener 700 camions par jour sur la zone" et "polluer les riverains". 

En réponse, Jean-Luc Bohl explique qu'il ne pouvait pas dire non à un projet "créateur d'emplois sur une friche de 400 hectares" et que l'entreprise pourrait aménager le trafic des camions sur la journée pour en réduire l'impact. Metz Métropole compte aussi prolonger les lignes du Mettis, le bus à haut niveau de service, vers le plateau de Frescaty, pour renforcer les transports en commun vers cette zone.

Réécoutez l'échange entre la présidente de l'association des riverains du plateau de Frescaty et le président de Metz Métropole

"Nous sommes les enfants de Jean-Marie Pelt" 

Jean-Luc Bohl évoque aussi l'héritage de Jean-Marie Pelt, adjoint au maire de Metz Jean-Marie Raush dans les années 70, décédé en décembre 2015 et "inventeur du concept d'écologie urbaine". "Nous sommes les enfants de Jean-Marie Pelt", affirme le président de Metz Métropole, qui voit dans l'organisation du G7 à Metz l'occasion pour tous les pays invités "de se parler, de dialoguer, de trouver des solutions ensemble".