Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Gaillac Toulza : près de trois semaines après les inondations, le village croule sous les dons

vendredi 3 août 2018 à 4:17 Par Margaux Stive, France Bleu Occitanie

C'était il y a presque trois semaines, le 16 juillet dernier. Une vague de boue et d'eau envahissait le village de Gaillac Toulza. Depuis, les dons affluent pour aider les sinistrés.

Les dons les plus volumineux sont entreposés dans l'église du village
Les dons les plus volumineux sont entreposés dans l'église du village © Radio France - Margaux Stive

Gaillac-Toulza, France

Les images sont encore dans toutes les têtes, et la catastrophe dans toutes les discussions. Dans les maisons touchées, la boue est encore visible sur les murs. C'était il y a trois semaines mais les inondations qui ont touché le village de Gaillac Toulza le 16 juillet sont encore partout. Et la solidarité ne faiblit pas

Les dons stockés dans l'église faute de place

Et il suffit d'aller dans l'ancienne salle des fêtes pour s'en rendre compte. Des tables entières remplies de vaisselles, de vêtements, de jouets, et d'électro-ménager. Des dons de voisins, mais aussi d'habitants des alentours, et d’Emmaüs, tellement nombreux qu'on ne sait plus où les stocker. Les plus grosses pièces, comme les machines à laver, les frigos ou les sommiers sont entreposés dans l'église et dans le garage du presbytère

L'ancienne salle des fêtes est pleine à craquer - Radio France
L'ancienne salle des fêtes est pleine à craquer © Radio France - Margaux Stive

Des dons qui continuent d'arriver "tous les jours", raconte le maire, Hubert Mesplié, qui n'en revient toujours pas de cet élan de solidarité. Tout comme Sébastien, employé municipal qui a toujours vécu à Gaillac. Lui passe ses journées à s'occuper des sinistrés. "L'horloge s'est arrêtée il y a trois semaines", raconte-t-il. 

"Il y a des images que l'on n'oubliera pas"

La maison de Sonia fait partie des 80 sinistrées dans le village. Un moment qu'elle n'oubliera pas de si tôt. Les images sont encore là, les sons, aussi, ceux de ses enfants qui pleurent et qui crient, effrayés par l'eau qui a envahi la maison ce jour-là. 

Cela m'arrive de me réveiller la nuit à cause de ça" - Sonia, une sinistrée

"On aura beaucoup de mal à oublier" raconte Sonia

Depuis elle a "retrouvé le sourire", grâce notamment à la solidarité. Dès le lendemain des inondations, elle voit des inconnus arriver pour lui proposer leur aide. "Je me suis dis c'est hallucinant j'ai des gens qui nettoient mon garage ! J'étais obligée de refuser tellement il y en avait !" raconte Sonia.

Dans certaines maisons les dégâts sont encore très visibles - Radio France
Dans certaines maisons les dégâts sont encore très visibles © Radio France - Margaux Stive

Ce week-end le village organise ses fêtes, juste derrière la rue où habitent Sonia, et les autres sinistrés. Juste au bord du ruisseau qui a débordé ce fameux 16 juillet.  Des fêtes pensées pour les aider. Il y aura un vide-grenier, une participation d'un euro au repas et des tee-shirt vendus, dont tous les bénéfices iront aux sinistrés. 

Le commune a déposé une demande pour la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Le dossier sera examiné le 3 septembre. 

Le reportage de France Bleu Occitanie

Reportage à Gaillac Toulza