Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

PHOTOS - Grand contournement ouest de Strasbourg : la ZAD de Kolbsheim évacuée

lundi 10 septembre 2018 à 6:21 Par Aude Raso, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Plus de 500 gendarmes ont été mobilisés lundi matin pour évacuer la ZAD du Grand contournement ouest de Strasbourg, sur ordre du préfet. Des habitants et des élus s'étaient rassemblés pour leur faire face.

La ZAD de Kolsheim évacuée par les forces de l'ordre.
La ZAD de Kolsheim évacuée par les forces de l'ordre. © Radio France - Olivier Vogel

Kolbsheim, France

Poussés par une rumeur insistante d'une évacuation imminente de la ZAD, des opposants au projet de Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO) ont convergé toute la nuit vers Kolbsheim (Bas-Rhin). Ils étaient 150.

L'assaut des gendarmes sur la ZAD a finalement été lancé peu avant 6h du matin, lundi 10 septembre. "Nous sommes encerclés, il y a une énorme bousculade", nous expliquait Dany Karcher, le maire de Kolbsheim à 6h du matin. 

Les pelleteuses ont détruit les abris des zadistes. - Radio France
Les pelleteuses ont détruit les abris des zadistes. © Radio France - Olivier Vogel

Plus de 500 gendarmes 

"Cette opération intervient en exécution de la décision rendue par le tribunal administratif de Strasbourg le 20 juin 2018 ordonnant aux occupants sans autorisation de quitter immédiatement les lieux", précise la préfecture dans un communiqué envoyé un peu avant 8h.

"515 gendarmes ont été mobilisés afin de s’assurer que le départ des occupants se déroule dans des conditions de sécurité optimales. Les opérations se déroulent sans incident à ce stade. Les occupants irréguliers ont été écartés ; les constructions illégales sont en cours de démolition." Deux grenades lacrymogènes ont été utilisées, a précisé le préfet du Bas-Rhin Jean-Luc Marx, lors d'une conférence de presse. Il n'y a eu aucune interpellation.

Un message à François de Rugy

Il y a eu tout de même sur place des heurts entre les gendarmes et les zadistes de Kolbsheim, avec usage de gaz lacrymogènes et charge des forces de l'ordre. "On est sous le choc" affirme sur France Bleu Alsace Danielle Dambach. La maire de Schiltigheim a laissé un message sur le portable de nouveau ministre de l'écologie François de Rugy pour faire stopper les travaux. Elle l'appelle au dialogue.

Les élus mobilisés devant la mairie de Kolbsheim. - Radio France
Les élus mobilisés devant la mairie de Kolbsheim. © Radio France - Corinne Fugler

Plusieurs élus sont sur place dont le maire de Kolbsheim, Dany Karcher. Ils ont engagé un dialogue avec les représentants de la préfecture. Ils espéraient que les forces de l’ordre attendraient la décision du juge administratif sur le référé qu’ils ont déposé contre les arrêtés du préfet autorisant le début des travaux.

La députée du Bas-Rhin, Martine Wonner, évoque "une situation grave et urgente" après l'évacuation de la ZAD. Elle demande un moratoire sur le début des travaux d'ici vendredi.

Trois heures pour évacuer la ZAD

L'opération d'évacuation s'est terminé un peu avant 9h. Cette intervention des forces de l'ordre intervient deux jours après la marche pour le climat et contre le Grand contournement ouest de Strasbourg qui a rassemblé 5.000 personnes samedi à Strasbourg