Infos

Gidy : des créations d'emplois malgré le risque inondations ?

Par Stéphane Barbereau et François Gueroult, France Bleu Orléans lundi 10 octobre 2016 à 10:29

La commune de Gidy, vue du ciel
La commune de Gidy, vue du ciel © Radio France - Stéphane Barbereau

Le maire de Gidy est favorable à l'implantation d'un entrepôt du groupe Caudalie qui souhaite quitter Saint Jean de Braye pour cette commune du Nord d'Orléans. L'entreprise s'installe dans le lit de la Retrêve mais le maire se veut rassurant.

Le projet de déménagement de Caudalie à Gidy suscite l'inquiétude à Saran. L'entreprise spécialisée dans les produits cosmétiques, élaborés à partir de la vigne, possède depuis 10 ans un site logistique à St Jean-de-Braye. Ce site est devenu trop petit et Caudalie a décidé de déménager et de s'étendre à Gidy, au lieu-dit "Le Chêne de la Croix". Le permis de construire est en cours d'instruction à la mairie de Gidy. Mais la ville de Saran affirme que, dans son projet Caudalie sous-estime le risque inondation, exactement comme ce fut le cas pour la prison de Saran, qui se trouve à un kilomètre du site envisagé.

L'hostilité au projet de la maire de Saran

L'entrepôt doit s'étendre sur 17 hectares, incluant un bâtiment de 29 mètres de hauteur, 24 quais de chargement, 17 000 emplacements palette. Ce site logistique nécessite une inscription comme installation classée pour la protection de l'environnement. C'est à ce titre que la ville de Saran a été appelée à émettre un avis. Pour Maryvonne Hautin, la maire PCF, c'est non :

Aujourd'hui, on retient comme évacuation des eaux pluviales, l'infiltration or, on l'a vu à la prison de Saran, la terre n'infiltre pas. Pour le projet de Caudalie, il faut faire autre chose, construire des bassins de rétention d'eau

Benoit Perdreau, le maire de Gidy - Radio France
Benoit Perdreau, le maire de Gidy © Radio France - Stéphane Barbereau

Caudalie prévoit un traitement des eaux pluviales par infiltration, alors qu'on est en plein bassin versant de la Retrève, cette fameuse rivière réapparue lors des inondations du printemps. Le risque serait donc sous-estimé selon Maryvonne Hautin.

Ecoutez le reportage de François Guéroult sur la polémique à Gidy

La sérénité du maire de Gidy

Des accusations que réfutent Benoit Perdreau, le maire de Gidy :

J'étais étonné ! La parcelle a été surveillée pendant les inondations, il n'y a pas eu d'eau au-dessus. Sur 17 hectares de terrain, il va rester 9 hectares pour construire de quoi traiter les eaux

Le maire de Gidy explique que le terrain se situe à une hauteur de 121m, ce n'est donc pas un point bas. La mise en service du site est prévu en 2018. L'effectif de Caudalie pourrait alors passer de 70 à 100 salariés. Enfin, si la ville de Saran a rendu un avis négatif, c'est aussi en raison des conséquences sur le trafic routier, alors que le projet de nouvel échangeur de l'A10 à Gidy n'a toujours pas démarré, même s'il est inscrit au plan Etat-Région 2015-2020..

Partager sur :