Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le maire de Gignac-la-Nerthe veut interdire les pesticides

-
Par , France Bleu Provence

Comme à Langouët (Ille-et-Vilaine), le maire de Gignac-la Nerthe (Bouches-du-Rhône) veut interdire l'usage des pesticides sur les terres agricoles de sa commune. Il espère être suivi par d'autres élus de la métropole d'Aix-Marseille.

A Gignac-la-Nerthe, le maire veut empêcher les agriculteurs de faire usage de tout pesticide
A Gignac-la-Nerthe, le maire veut empêcher les agriculteurs de faire usage de tout pesticide © Maxppp -

Gignac-la-Nerthe, France

Au prochain conseil municipal de Gignac-la-Nerthe à la rentrée, les élus devront se prononcer sur l'usage des pesticides. Le maire veut les interdire. "C'est un combat éthique, dit Christian Amiraty. Les habitants nous réclament de manger sainement". Une dizaine de communes en France ont déjà tenté d'empêcher les agriculteurs de faire usage de produits phytosanitaires. 

C'est le cas depuis le 12 juillet à Revest-des-Brousses dans les Alpes-de-Haute-Provence où les pesticides sont bannis dans un périmètre de 500 mètres autour des habitations, des bâtiments professionnels, des puits de captage, des sources et des cours d’eau. La préfecture a donné deux mois à la mairie pour annuler cette décision alors qu'en Ille-et-Vilaine, le maire de Langouët est convoqué devant le tribunal ce jeudi.

Tous positifs aux pesticides

Selon un sondage IFOP du mois dernier, 96% des Français se disent favorables à l’interdiction des pesticides à moins de 150 mètres des bâtiments servant d’habitation ou de lieu de travail. 

En juin dernier, à Aix-en-Provence, 27 personnes ont fait analyser leurs urines lors d'un test collectif. "Tous sont positifs à la présence de pesticides, révèle Régis Delalande, président de la coordination 13 de la campagne Glyphosate. Vingt-cinq ont décidé de porter plainte pour empoisonnement. Parce que ça n'est pas normal !" D'autres tests sont prévus à Marseille en septembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu