Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Gironde : une cheminée construite illégalement à la distillerie Douence, à Saint-Genès-de-Lombaud ?

vendredi 31 août 2018 à 17:28 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Nouvelle polémique autour de la distillerie Douence, qui traite les déchets des raisins à Saint-Genès-de-Lombaud, dans l'Entre-deux-Mers : des riverains accusent la société d'avoir fait édifier sans autorisation une cheminée de 55 mètres de haut, censée réduire les nuisances.

La nouvelle cheminée - blanche et rouge -  de la distillerie Douence culmine à 55 mètres
La nouvelle cheminée - blanche et rouge - de la distillerie Douence culmine à 55 mètres © Radio France - Pierre-Marie Gros

Saint-Gènes-de-Lombaud, France

La distillerie Douence, à Saint-Genès-de-Lombaud, dans l'Entre-deux-Mers, fait à nouveau parler d'elle : depuis des années, des riverains se plaignent des bruits et des odeurs que dégage cette distillerie, installée dans un vallon, et qui traite les déchets des raisins de la Gironde et trois autres départements alentours.  

Une cheminée de 55 mètres de haut a été construite cette semaine pour l'extraction des fumées dégagées par les installations, en lieu et place d'une cheminée qui ne faisait que 24 mètres. Or, il se trouve que l'arrêté préfectoral prévoyant ces travaux, comme le projet d'extension des installations, a été suspendu en référé en avril dernier par le tribunal administratif de Bordeaux, à la demande de plusieurs associations. En plus, selon ces associations, ce chantier n'a été soumis à aucune demande d'autorisation de travaux. 

Les membres de l'association Label Nature, et au loin, la distillerie Douence  - Radio France
Les membres de l'association Label Nature, et au loin, la distillerie Douence © Radio France - Pierre-Marie Gros

Marine Schnegg est la présidente de l'association Label Nature, et dénonce une situation parfaitement illégale. "On pensait que la suspension de l'arrêté allait geler les choses, explique-t-elle, et qu'on attendrait un jugement sur le fond. Et là, on voit que les travaux se font en l'absence de tout respect de la décision de justice, et des règles d'urbanisme". 

L'entreprise bénéficie d'une certaine forme d'impunité. — Marine Schnegg, présidente de Label Nature 

"Tout le monde, y compris l'administration, est mis devant le fait accompli" - Marine Schnegg, présidente de Label Nature

Preuve selon ces opposants que l'entreprise Douence "essaie de passer en force, comme elle à l'habitude de le faire" : la demande d'autorisation des travaux a été déposée jeudi en mairie, soit après le chantier. "On se rend compte que c'est un mode de fonctionnement, finalement en toute impunité, accuse Sébastien Dos Santos , qui habite 300 mètres au dessus de l'usine. Il met l'administration devant le fait accompli, et l'oblige à régulariser cette situation illégale". 

Bernard Douence, le président de la société, se dit "très étonné" de cette polémique. "Ce nouvel équipement, l'entreprise s'était engagé à le réaliser avant les vendanges, répond-il. Un investissement de 300.000 euros que l'entreprise prend entièrement à sa charge. Nous continuons à respecter le contenu de l'arrêté pris en novembre 2017 par le préfet de Gironde, car même s'il est suspendu par le tribunal, il n'est pas annulé pour autant. Et je l'appliquerai, tant qu'il n'y aura pas eu de jugement sur fond, dans un an ou deux." 

"J'ai respecté un engagement " Bernard Douence, président de la société

Les choses se font dans la plus grande clarté. — Bernard Douence, président de la société 

Bernard Douence, le président de la société Douence  - Radio France
Bernard Douence, le président de la société Douence © Radio France - Pierre-Marie Gros

Les riverains craignent par ailleurs que ces nouvelles installations ne soient guère efficaces, car "souvent, les fumées retombent. Au mieux , cela va les reporter un peu plus loin, mais on a surtout peur que cela ne les ramène sous nos fenêtres, estime Sébastien Dos Santos. Et puis une seule des cheminées a été rehaussée, il y en a trois autres. Il y avait d'autres solutions, comme les filtres à charbon." Ce à quoi Bernard Douence rétorque : "rehausser cette cheminée va permettre de réduire les nuisances de façon très importante. Nous étions déjà aux normes, mais c'est un plus que j'ai voulu apporter aux riverains."

"Douence a l'habitude de passer en force"

La Préfecture de Gironde se contente de son côté de dire que le dossier est en cours d'instruction, pour voir si toutes les règles ont été respectées.