Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Gironde : hiver après hiver, la Teste-de-Buch fait face à l'érosion

mardi 7 mars 2017 à 4:00 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Chaque hiver, la Teste-de-Buch doit faire avec les assauts de l'océan et de l'érosion qui grignote le littoral : 60 à 80 mètres de moins depuis 2004 sur la plage du Petit Nice par exemple. Quelle stratégie adopter? C'est l'objet d'un échange permanent avec l'Observatoire de la côte aquitaine.

L'entrée de la plage du Petit Nice à la Teste-de-Buch
L'entrée de la plage du Petit Nice à la Teste-de-Buch © Radio France - Stéphanie Brossard

La dernière tempête fin février a encore fait perdre deux à trois mètres à la plage du Petit Nice à la Teste-de-Buch. Rien de dramatique cette fois-ci, car le vent aidera la dune à se reconstituer dans les prochaines semaines. Il n'empêche. L'observatoire de la côte aquitaine, qui mesure l'évolution de l'érosion sur la façade atlantique depuis 1996, fait part de ses constats, en temps réel, à la municipalité, pour qu'elle puisse adapter la stratégie à adopter à court et moyen terme.

Le poste de secours déplacé à trois reprises en 3 ans au Petit Nice à cause de l'érosion

Il faudra attendre le début du mois d'avril pour tirer un bilan définitif à la Teste-de-Buch. Mais pour l'instant, l'hiver a été clément comme l'an dernier. On est loin des tempêtes dévastatrices de l'hiver 2013/2014, où pour la troisième fois en trois ans, au vu du recul du trait de côte, le poste de surveillance des Maîtres-Nageurs-Sauveteurs a du être déplacé. Il se trouve désormais 150 mètres plus en amont qu'en 2010. Autre conséquence de l'érosion, l'an dernier sur la plage voisine de la lagune, 200 places de parkings ont été englouti et la piste cyclable a disparu.

Les relevés de l'Office National des forêts. En bleu, les assauts de l'océan selon les coefficients de marée. En rouge et vert le pied et haut de la dune - Radio France
Les relevés de l'Office National des forêts. En bleu, les assauts de l'océan selon les coefficients de marée. En rouge et vert le pied et haut de la dune © Radio France - Document ONF / Stéphanie Brossard

Chaque année, l'érosion est estimée à environ deux à trois mètres en Gironde (50 mètres à l'horizon 2050). C'est encore plus fort sur la plage du Petit Nice soumise aux effets des passes du Bassin d'Arcachon. Depuis 2004, le trait de côte a ainsi reculé de 60 à 80 mètres sur cette partie du littoral de la Teste.

Laisser faire la nature ou/et s'adapter...

Face à cette tendance inexorable, le maire de la Teste-de-Buch, Jean-Jacques Eroles, comme tous ses collègues du littoral aquitain, travaille en lien avec l'observatoire de la côte aquitaine créé en 1996 (le premier créé en France pour les 350 km de l'Aquitaine). Ses ingénieurs procèdent à des relevés au moins une fois par an, à la fin de l'hiver, et après chaque épisode de tempête, pour mesurer les dégâts et aider les politiques à prendre les décisions adéquats. A la Teste, par exemple, c'est renforcer les barrières de pierre pour les villas du Pyla en accord avec les propriétaires, c'est "laisser faire" la nature et s'adapter quand l'océan vient manger les places de parkings, ou à plus long terme, envisager dans les prochaines années, le déplacement de trois des cinq campings de la commune.

Quelle stratégie face à l'érosion à la Teste ?

Le maire de la Teste-de-Buch Jean-Jacques Eroles devant le poste de surveillance déplacé trois fois en trois ans - Radio France
Le maire de la Teste-de-Buch Jean-Jacques Eroles devant le poste de surveillance déplacé trois fois en trois ans © Radio France - Stéphanie Brossard

Une prise de conscience récente

Cyril Mallet est ingénieur à l'Observatoire de la Côte Aquitaine. Lui et ses équipes réalisent des mesures de topographie de trait de côte par GPS et même avec des drônes pour photographier les lieux et établir des projections, sans certitudes absolues. La prise de conscience du risque d'érosion très récente finalement, selon lui.

Cyril Mallet ingénieur à l'Observatoire de la côte aquitaine "on ne connaît pas les effets du réchauffement climatique"

Cyril Mallet ingénieur à l'Observatoire de la côte aquitaine, mesure par GPS le recul du trait de côte - Radio France
Cyril Mallet ingénieur à l'Observatoire de la côte aquitaine, mesure par GPS le recul du trait de côte © Radio France - Stéphanie Brossard