Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Climat – Environnement

INFO FRANCE BLEU - Du glyphosate dans la forêt des Landes de Gascogne

jeudi 30 août 2018 à 17:26 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu

Alors qu'on parle d'interdire l'herbicide dans la viticulture et l'agriculture la molécule chimique fait actuellement des dégâts dans le massif forestier du Sud Gironde. France Bleu a été alertée par des apiculteurs et des écologistes du côté de Saint-Symphorien.

Avant et après l'utilisation du glyphosate en forêt
Avant et après l'utilisation du glyphosate en forêt - Auditeur France Bleu Gironde

Saint-Symphorien, France

C'est un constat qui est fait depuis quelques temps dans la forêt de Saint-Symphorien, dans le sud de la Gironde : des sylviculteurs utilisent le glyphosate pour se débarrasser de la flore aux pieds des pins afin qu'ils poussent plus vite. Selon des lanceurs d'alerte environ 2.000 hectares ont été traités cette année avec des produits vendus par le géant de la chimie Monsanto. L'utilisation du glyphosate n'est pas illégale mais elle pose un certain nombre de questions en matière de biodiversité et de santé.

Jean-Pierre Duluc est apiculteur à Saint Symphorien. Il produit une partie de son miel en forêt sous les pins mais cette année il a du jeter à la poubelle sa récolte de miel de callune : 1,2 tonnes de miel soit 10.000 euros partis en fumée à cause de la présence de glyphosate dans la forêt.

Mon grossiste a analysé le miel et m'a prévenu qu'il dépassait les seuils autorisés. Je suis à près de 100 ppb. C'est le double de la norme autorisée en Europe. — Jean-Pierre Duluc

Jean-Paul Meyric, président du syndicat d'aménagement du bassin versant du Ciron, s'inquiète pour la qualité de l'eau. Il évoque une pollution possible des nappes phréatiques.

A ce jour c'est la forêt qui nous permet d'avoir une eau de très bonne qualité. On est dans une zone sensible. Si on se met à utiliser des produits chimiques on va polluer les nappes phréatiques. — Jean-Paul Meyric

Une pinède tout juste traitée - Radio France
Une pinède tout juste traitée © Radio France - Auditeur France Bleu Gironde

Selon le syndicat des sylviculteurs du sud-ouest très peu d'exploitants utiliseraient aujourd'hui la chimie dans leurs pins. Le président de l'organisation, Bruno Lafon, indique également que c'est une pratique qui n'est pas recommandée par le syndicat.

D'abord, le glyphosate ça coûte très cher et puis nous cherchons à défendre la biodiversité. C'est le message que je porte en tant que président du syndicat. — Bruno Lafon

Mais les apiculteurs et les écologistes de Saint-Symphorien craignent de nouveaux épandages dans les prochains jours. Certains sylviculteurs voient d'un mauvais oeil la floraison de la bruyère et ils pourraient ressortir les bidons de glyphosate.

"C'est la mort sous les pins"