Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Gironde : les habitants du Signal à Soulac-sur-mer seront indemnisés

-
Par , France Bleu Gironde

Les 75 co-propriétaires du Signal à Soulac-sur-Mer vont finalement être indemnisés, quatre ans après avoir été évacué de l'immeuble qui menace de s'effondrer dans l'océan atlantique depuis quatre ans. Les députés ont voté en faveur d'une enveloppe de sept millions d'euros.

L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014
L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014 © Radio France - Stéphanie Brossard

Un soulagement et l'aboutissement d'un combat de quatre ans. L'assemblée nationale (après le Sénat, début décembre) a voté, dans la nuit de mardi à mercredi, en faveur d'une indemnisation des habitants du Signal, cet immeuble de Soulac-sur-Mer devenu le symbole du changement climatique et de l'érosion dunaire. Une enveloppe de sept millions d'euros.

Evacués en 2014, les 75 copropriétaires avaient mené, en vain, une longue bataille judiciaire pour tenter d'obtenir de l'État des réparations financières. L'érosion dunaire ne fait pas partie des conditions justifiant le recours au fonds dit "Barnier". Les députés ont donc adopté un amendement porté par le député LREM du Médoc Benoît Simian qui vise à combler ce vide juridique, lors de l'examen en nouvelle lecture du projet de budget 2019.

La barre de béton avait été édifiée en 1967 à plus de 200 mètres de l'océan atlantique. Il n'est plus aujourd'hui qu'à une petite douzaine de mètres.

"C'est un soulagement. Enfin ! Qu'on en finisse avec cette triste affaire" a commenté Vincent Duprat, l'un des co-propriétaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu