Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Gironde : un espoir d'indemnisation pour les copropriétaires du Signal, à Soulac-sur-Mer ?

jeudi 10 mai 2018 à 17:41 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

C'est peut-être la fin du cauchemar pour les 77 co-propriétaires de l'immeuble le Signal, à Soulac-sur-Mer : Benoît Simian, le député LREM du Médoc, va déposer un amendement qui leur permettrait d'être indemnisés. Leurs représentants seront reçus le 5 juin par le ministre Nicolas Hulot.

Le Signal, menace toujours de s'effondrer dans l'Océan, quatre ans après avoir été vidé de ses occupants
Le Signal, menace toujours de s'effondrer dans l'Océan, quatre ans après avoir été vidé de ses occupants © Maxppp -

Soulac-sur-Mer, France

Les 77 copropriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac sur Mer, ont-ils enfin des raisons d'espérer ? Ces copropriétaires ont perdu tout l'argent qu'ils avaient investi dans l'achat d'un appartement en bord de mer : l'immeuble, qui menace de s'effondrer à  cause de l'érosion du Littoral, a été désaffecté en janvier 2014. 

L'espoir porte un nom, celui de Nicolas Hulot,  avec qui ils ont rendez-vous le  5 juin au ministère de la transition écologique. Le rendez-vous a été décroché par Benoît Simian, le député La République en Marche du Médoc. Parallèlement, celui va déposer un amendement qui permettrait  aux co-propriétaires d'être indemnisés, amendement à un projet de loi sur le Logement discuté à partir de fin mai à l'Assemblée Nationale.  

Selon l'élu médocain, "il y a une double urgence : une urgence sociale et une urgence écologique. 

Urgence sociale, car pour ces co-propriétaires, cet appartement, c'était l'investissement d'une vie, certains ont encore des emprunts. Il faut donc trouver une solution, car personne ne doit être lésé. Et puis cet immeuble doit être désamianté avant d'être démoli. Et s'il était englouti par les eaux l'hiver prochain, avant d'être détruit,  les conséquences seraient désastreuses.  Benoît Simian, député LREM du Médoc 

"Une urgence sociale, et une urgence écologique" Benoît Simian, député LREM du Médoc

"Ça bouge, mais on reste méfiants" 

Du côté du syndicat des copropriétaires du Signal, on veut s'accrocher à cet espoir de solution, même si ses membres continuent à être prudents. 

Il y  a une telle lassitude des deux côtés qu'il va bien falloir que ça bouge. Il faut qu'on en sorte. En face , l'Etat a enfin compris que si on ne trouvait pas une solution pour nous, tout ce qui est envisagé dans le cadre de nouvelles lois sur la protection de la côte atlantique n'aboutirait pas. Mais on reste extrêmement méfiants, car on a pris tellement de coups. — Jean-José Guichet, président du syndicat des copropriétaires du Signal. 

"Tout le monde a envie que ça se termine, mais on reste méfiants" Jean-José Guichet, du syndicat des copropriétaires du Signal

Le Signal, à Soulac, vu depuis le bord de la route  - Maxppp
Le Signal, à Soulac, vu depuis le bord de la route © Maxppp -

Une autre proposition de loi déposée par la sénatrice girondine PS Françoise Cartron sera examinée mercredi prochain (le 16 mai) au Sénat.  Le texte vise lui aussi à indemniser les copropriétaires du Signal, en faisant en sorte que l'érosion dunaire soit considérée comme catastrophe naturelle.