Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Glyphosate : test urinaire et dépôt de plainte pour 43 Poitevins à Gencay

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

A Gencay samedi matin, 43 habitants ont fait pipi dans un petit tube pour rechercher des traces de glyphosate dans les urines. Ils en ont profité pour signer des plaintes qui seront déposées en juin.

Deux membre de l'organisation Campagne glyphosate 86, avec dans les mains dépôt de plainte et fiche d'analyses.
Deux membre de l'organisation Campagne glyphosate 86, avec dans les mains dépôt de plainte et fiche d'analyses. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Gençay, France

Samedi matin à Gencay, plusieurs dizaine d'habitants du département se sont levé tôt. Des "pisseurs involontaires de glyphosate" qui ont fait des tests urinaire pour détecter les traces de l'herbicide dans leur corps. Ils ont aussi déposé plainte. 

On veut démontrer que tout le monde a du glyphosate dans ses urines".

L'opération était organisée par le groupe Campagne glyphosate 86, qui s'est monté en réponse à l'appel national de l'association Campagne glyphosate. Pour ce rendez-vous à Gencay, 43 personnes ont répondu présentes en s'inscrivant au préalable sur internet. Pour faire les analyses, sous contrôle d'huissier, il fallait débourser 135 euros. Pas dérangeant pour Violaine : "je trouve ça tellement important comme cause à défendre". Les participants connaîtront leur taux dans quelques semaines.

"Ce qu'ont veut démontrer, c'est que tout le monde a du glyphosate dans ses urines" ajoute Eloise, de l'organisation Campagne glyphosate 86. Et le deuxième objectif de la campagne, c'est de déposer des plaintes (en juin prochain) pour mise en danger de la vie d'autrui, atteinte à l'environnement et tromperie aggravée. Une plainte contre les Etats et sociétés qui autorisent ou commercialisent le glyphosate, 1000 dépôts de plainte ont déjà été récolté dans le pays.

Une partie des tests urinaires qui sont partis en analyses. - Radio France
Une partie des tests urinaires qui sont partis en analyses. © Radio France - Manon Vautier-Chollet
Choix de la station

France Bleu