Climat – Environnement

Grand froid : jusqu'à -16°C en Saône-et-Loire, une réunion interministérielle à l'Élysée ce mercredi matin

Par Tifany Antkowiak, France Bleu mardi 17 janvier 2017 à 20:11 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 7:45

La ville de Nancy était recouverte de neige en ce début de semaine.
La ville de Nancy était recouverte de neige en ce début de semaine. © Maxppp - Alexandre Marchi

La vague de froid qui touche la France se confirme ce mercredi avec un temps sec mais glacial, selon les prévisions de Météo France. Une réunion interministérielle est prévue le matin à l'Élysée sur la mise en oeuvre du plan grand froid.

Sec, mais glacial. Voilà comment se résument les prévisions de Météo France pour ce mercredi. La vague de froid se confirme, avec des gelées matinales souvent jusqu'au littoral. Ce matin, il fait - 16 °C en Saône-et-Loire, -15°C à Luxeuil en Haute-Saône, ou encore -14°C à Chalons-en-Champagne. D'après Météo France, les gelées matinales s'étendent souvent jusqu'au littoral. Il fait entre -3 et -8 degrés dans les terres, -9 à -12 et parfois moins en montagne.

Pour ce mercredi après-midi, Météo France prévoit des températures positives sur le pourtour de la Méditerranée, la Côte d'Azur, le Cotentin et la Bretagne, et dans le reste du pays, il fera entre -3 et 2°C. Mais en raison d'un vent de nord-est parfois modéré sur la moitié nord de la France, le ressenti pourrait être bien plus froid.

Réunion à l'Élysée ce mercredi matin sur le plan grand froid

En raison de ce coup de froid inédit depuis cinq ans, François Hollande doit présider mercredi matin une réunion interministérielle sur "la mise en oeuvre du plan grand froid", a indiqué l'Élysée mardi soir. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve sera présent, ainsi que les ministres Ségolène Royal (Environnement et Énergie), Emmanuelle Cosse (Logement), Marisol Touraine (Santé) et Bruno Leroux (Intérieur). Bernard Cazeneuve a plaidé mardi soir pour une augmentation des possibilités d'hébergement d'urgence, lors d'une visite au Samu Social à Ivry-sur-Seine.

Pour anticiper les besoins face à cette vague de froid, le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien", et un "bilan quotidien des besoins" doit être dressé par les préfets.

Les caractéristiques du plan grand froid. - Visactu
Les caractéristiques du plan grand froid. © Visactu -

La mort d'un SDF en Seine-Saint-Denis, liée au froid ?

Le corps d'un sans-abri a été découvert mardi après-midi à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), dans le jardin d'un pavillon. Cet homme d'une cinquantaine d'années avait l'habitude de se réfugier dans ce lieu, a indiqué une source policière qui précise qu'on "ignorait [mardi soir] si ce décès était dû à la vague de froid" que connaît le pays.

Électricité : situation "sous forte vigilance" pour jeudi et vendredi

Mardi soir, RTE a indiqué que l'approvisionnement en électricité sera suffisant en France pour affronter la vague de froid. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité a précisé que la situation restait "'sous forte vigilance" pour jeudi et vendredi, même si aucune coupure de courant n'est prévue à ce stade. Les mesures exceptionnelles présentées par RTE vendredi ne sont donc pas activées pour mercredi.

Des problèmes d'approvisionnement en gaz

Concernant l'approvisionnement en gaz, la situation était "assez préoccupante" mardi soir dans le sud-est de la France, selon GRTgaz. Le gestionnaire du réseau de transport de gaz a évoqué lors d'une conférence de presse un manque de gaz, en raison d'un "problème de production" en Algérie, un des principaux fournisseurs de gaz en France. Or, GRTgaz s'attend à un pic de consommation en France pour la journée de jeudi, en raison de la vague de froid.

Le principal fournisseur de gaz en France, Engie assuré à l'AFP avoir "suffisamment de gaz pour alimenter ses clients".