Climat – Environnement

Grand froid : les maraichers s'organisent sur le marché de Chamalières

Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 19 janvier 2017 à 15:16

Des chauffages d'appoint pour lutter contre le froid glacial
Des chauffages d'appoint pour lutter contre le froid glacial © Radio France - Jean-Pierre Morel

Avec les températures négatives, les marchés de la région souffre d'une baisse de la fréquentation. Les maraîchers sont les plus impactés par les conditions climatiques, car ils doivent aussi protéger leur marchandise du froid. Une situation compliquée qui contraint certains à ne pas déballer.

Ce n'est pas l'affluence. En ce jeudi matin aux abord du square de Verdun à Chamalières, il n'y a pas l'effervescence habituelle en ce jour de marché. "Il y a moins de monde" constate l'un des deux maraîchers présents malgré le froid. Au milieu des fruits et légumes, plusieurs chauffages d'appoint sont installés. "Il y en a un ici, un autre là, et puis pour les salades" explique ce commerçant qui vient de Lezoux. Son étal est également abrité par une bâche qui permet de préserver sa marchandise. "Le plus fragile, c'est les bananes, la mâche, les haricots ou encore les aubergines, on fait en sorte que ça ne gèle pas".

Peu de monde sur le marché de Chamalières - Radio France
Peu de monde sur le marché de Chamalières © Radio France - Jean-Pierre Morel

Mais avec une température de -4 degrés, les clients se font rares. "C'est sur qu'il y a moins de monde" reconnaît cet autre maraîcher, qui a lui aussi sorti la grosse artillerie. "On est obligé de mettre du chauffage, sinon ce n'est même pas la peine de déballer la marchandise, en quelque minutes, tout est gelé".

Un marché quasiment désert

Dans les allées, les clients, eux aussi, ont pris leurs dispositions. "Il fait froid, c'est sur, mais si les commerçants sont là, on se doit de venir faire nos courses" ajoute cette chamalièroise, écharpe autour du coup. "J'ai pris des légumes de saison, pour faire la soupe, ça fera du bien".

Les clients sont moins nombreux sur le marché de Chamalières - Radio France
Les clients sont moins nombreux sur le marché de Chamalières © Radio France - Jean-Pierre Morel

Un peu plus loin, le boucher, lui, ne semble pas gêner par les conditions climatiques. "On a l'habitude" rigole Jean-Pierre, "il fait plus froid dehors que dans les chambres froides, ça ne nous dérange pas plus que ça". Ses clients non plus semble-t'il, au regard de la file d'attente devant les côtes de boeuf et autres escalopes de veau.

"Sans chauffage d'appoint, ce n'est même pas la peine de déballer..." Un maraîcher sur le marché de Chamalières

Mais à l'autre bout du marché, un autre maraîcher regrette presque d'être venu. "On a mis des chauffages, sinon, ce n'est même pas la peine de déballer la marchandise, tout va se perdre, c'est les aléas, cette semaine, c'est comme ça". Mais en consultant son smartphone, le commerçant paraît réconforté. Les prévisions météos sont meilleurs pour les prochains jours. Les températures devraient remonter. Une satisfaction pour ceux qui fréquentent les marchés.