Climat – Environnement

Grandes marées : Isigny et Asnelles sur le qui-vive

Par Oanna Favennec, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) vendredi 20 février 2015 à 17:30

L'eau n'est pas montée bien loin, sur le port d'Isigny, ce vendredi matin.
L'eau n'est pas montée bien loin, sur le port d'Isigny, ce vendredi matin. © Radio France - Oanna Favennec

Les communes d’Asnelles-sur-Mer et Isigny-sur-Mer dans le Calvados ont déployé les grands moyens. Les coefficients vont monter jusqu’à 118 ce vendredi soir, 117 ce samedi matin.

A Asnelles, près d'Arromanches, le front de mer avait souffert en 2010, lors de la tempête Xynthia. Depuis, la municipalité a diligenté 2 millions d'euros de travaux. Pour ces quelques jours de grandes marées, la mairie a pris toutes les précautions possibles et imaginab les.

Toutes les cales de descente ont été barricadéesLes pompes de la Gronde ont toutes été vérifiéesUne surveillance est organisée nuit et jour Un tractopelle est relié à une pompe à essence qui pourra être actionnée pour augmenté le débit de pompageLa digue a été renforcée à l’aide de sacs de sables A LIRE AUSSI ►►► Une veillée d’armes sur la côte de Nacre en janvier 2014

Vladimir Felicijan, 1er adjoint au maire d'Asnelles, en charge des problèmes de submersion

A Isigny-sur-Mer, ce vendredi matin, les curieux venus en nombre pour admirer le spectacle, ont presque été déçus. Le port a débordé d’une dizaine de centimètres au dessus du niveau des quais. La crue de ce vendredi, prévue après 23h, devrait être plus impressionnante.

A LIRE AUSSI ►►► Grandes marées : horaires et coefficients sur le littoral bas-normand

Pendant tout le week-end, une petite dizaine de personnes – policiers municipaux et services techniques – sont sur le qui-vive. Ils fermeront les rues et aideront les riverains en cas d’inondation . La plupart des habitants ont pris leur précaution : sacs de sable et planches en bas des portes, électroménager surélevé.

"Avant, c'était vraiment occasionnel"

Christine, qui vend des huitres et des coquillages sur le port depuis 20 ans remarque que les grandes marées provoquent de plus en plus de débordements. "Avant c’était vraiment occasionnel ", certifie-t-elle. "Depuis 4 ou 5 ans, on voit que le port déborde pratiquement tous les hivers ."