Climat – Environnement

VIDEO | Greenpeace joue à 1, 2, 3 soleil pour plus d'énergie solaire dans le Grand Est

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu samedi 8 octobre 2016 à 19:47

Opération 1, 2, 3 soleil pour plus de panneaux solaires dans le Grand Est
Opération 1, 2, 3 soleil pour plus de panneaux solaires dans le Grand Est © Radio France - Olivia Cohen

L'association Greenpeace a organisé une opération ludique ce samedi place Broglie à Strasbourg. Le but ? Jouer à 1, 2, 3 soleil pour réclamer plus de panneaux solaires et interpeller le président de la région Philippe Richert qui avait promis, lors de sa campagne, de développer cette énergie propre.

Jouer à 1, 2, 3 soleil pour réclamer plus de panneaux solaires dans le Grand Est : cette opération ludique, organisée par l'association Greenpeace, a rassemblé plusieurs centaines de personnes, ce samedi, place Broglie, à Strasbourg. Pour l'association de défense de l'environnement, engager le Grand Est dans la transition énergétique et miser sur le solaire, "c'est un jeu d'enfant, d'où l'idée de lancer ce 1, 2, 3 soleil si prisé des plus jeunes", explique Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

Derrière le côté festif, le but était évidemment de sensibiliser aux avantages de cette énergie propre et d'interpeller Philippe Richert, patron du Grand Est, qui a promis de promouvoir l'énergie solaire. Pourtant, depuis son élection en 2015, rien n'a changé, il ne faut donc rien lâcher estime Cyril Cormier, chargé des questions énergies pour Greenpeace :

On a obtenu de lui qu'il crée un fond d'investissement de transition énergétique. Ce qu'on étudie avec lui, c'est comment flécher au mieux ce fond pour créer des emplois, des revenus et devenir incontournable dans le Grand Est.

"Philippe Richert s'est engagé à créer un fond d'investissement pour la transition énergétique."

L'association souhaiterait ardemment que ce fond soit inscrit au budget 2017 de la région, "ce serait un signal fort pour engager le territoire dans cette branche, pour qu'une économie se crée autour de la filière" assure Jean-François Julliard, "le Grand Est pourrait ainsi devenir un modèle en France". Selon Greenpeace, le Grand Est est l'une des régions les plus ensoleillées d'Europe, 80% de la consommation électrique pourrait être couverte par cette énergie propre. Toujours selon l'association, 75% des Alsaciens sont favorables à son développement dans la région.

Qui est venu participer à ce 1, 2, 3 soleil ? Réponse à écouter ici... Par Olivia Cohen

Partager sur :