Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Grenoble, championne de France de l'écologie ?

dimanche 14 octobre 2018 à 20:40 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Grenoble, première ville écolo de France ? Après un week-end de mobilisation, la capitale des Alpes démontre son assiduité dans la lutte contre le réchauffement climatique. Des milliers de personnes ont notamment défilé dans les rues à l'occasion de la marche pour le climat ce samedi.

Grenoble a vécu un week-end très vert avec deux grands rassemblements consacrés à l'écologie
Grenoble a vécu un week-end très vert avec deux grands rassemblements consacrés à l'écologie © Radio France - Nicolas Joly

Grenoble, France

Une vague verte a déferlé ce week-end à Grenoble. Samedi, près de 10.00 personnes (selon la police) défilaient dans la capitale des Alpes lors de la "marche pour le climat".  Autant qu'à Lyon et plus que dans la plupart des grandes villes de France. Un succès qui a même surpris Tiphaine, qui avait organisé l'événement sur Facebook : "Je m'attendais plutôt à 1.200 personnes. C'est très encourageant, _ça montre une réelle volonté d'agir pour notre planète_."

Pour l'astrophysicien Aurélien Barrau, dont le message écologiste a récemment reçu un grand écho sur les réseaux sociaux, il faut maintenant passer à l'acte. "Globalement et très au-delà de mon petit appel, je crois que des choses sont en train de changer. _Ce qui est très important c'est que cela devienne performatif_. Il ne faut surtout pas avoir l'impression que le problème est réglé simplement parce qu'il est évoqué", affirme-t-il.

Il ne faut surtout pas avoir l'impression que le problème est réglé simplement parce qu'il est évoqué" - Aurélien Barrau, astrophysicien engagé contre le réchauffement climatique

Première ville écolo de France ?

Plusieurs figures de l'écologie politique française se sont retrouvées ce dimanche à la Bifurk pour une "F(ai)tes de l'écologie". Pour beaucoup Grenoble et sa majorité écologiste font figure d'exemple. "C'est un modèle qui montre que oui, c'est possible de faire des choses. Je soutiendrai la majorité sortante lors des prochaines municipales", avance le porte-parole d'Europe-Écologie-Les-Verts Julien Bayou. 

Grenoble peut-elle pour autant se targuer d'être la première ville écologiste de France ? Pour son maire Éric Piolle, ce serait s'avancer plus que de raison : "Je suis extrêmement compétitif mais dans le domaine sportif, donc là ce n'est pas vraiment le sujet. Ce qui est sûr c'est que l'on avance avec des politiques qui sont ambitieuses, qui touchent à la fois la santé, l'alimentation, les déplacements, le logement. Il y a une nécessité de _se rassembler et d'aller à l'essentiel_." 

La F(ai)tes de l'écologie a réuni plusieurs centaines de personnes à la Bifurk ce dimanche - Radio France
La F(ai)tes de l'écologie a réuni plusieurs centaines de personnes à la Bifurk ce dimanche © Radio France - Nicolas Joly

Une aubaine pour les municipales ?

Est-ce que cela signifie pour autant que la majorité Piolle peut prétendre à un second mandat à la tête de Grenoble sur la seule base de son engagement écologiste ? Même parmi les militants présents à la marche pour le climat, il y a des mitigés. "Un second mandat, ça se discute", nous confie Simon. "Avec quelques réorientations. Par exemple, il avait promis les transports gratuits pour les étudiants et le fait qu'il ne l'ait pas fait me contrarie beaucoup car je suis moi-même étudiant." Il n'est pas dit que les 10.000 personnes ayant marché pour le climat samedi soient aussi nombreuses à glisser un bulletin Piolle dans l'urne lors des élections municipales de 2020.

Le maire sortant peut en tout cas compter sur le soutien des responsables politiques écologistes locaux. Pour le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard, membre du Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste, il y a "une vraie nécessité de poursuivre la transition écologique. Je pense que Éric Piolle et toute son équipe apportent ça à Grenoble. Nous avons tout intérêt à continuer dans cette voie là car l'autre voie est forcément vouée à l'échec, et derrière c'est l'échec même de l'humanité." Reste à savoir qui seront les challengers face à Éric Piolle pour la course à la mairie en 2020.