Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

Grève pour le climat à Amiens : "Ça fait peur aux politiques de voir des jeunes se mobiliser"

vendredi 15 mars 2019 à 8:26 - Mis à jour le vendredi 15 mars 2019 à 9:00 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie

Les jeunes de toute la France sont appelés à faire grève ce vendredi 15 mars pour réclamer au gouvernement des mesures concrètes contre le réchauffement climatique. À Amiens, les étudiants organisent également des animations à la Citadelle autour du climat.

Grève des jeunes pour le climat à Paris le 15 février 2019
Grève des jeunes pour le climat à Paris le 15 février 2019 © Maxppp - Thomas Padilla

Amiens, France

Les jeunes ont décidé de se faire entendre sur le climat. Ce vendredi, tous les lycéens de France sont appelés à faire grève pour réclamer au gouvernement des mesures concrètes contre le réchauffement climatique. Appel qui pourrait être suivi par plusieurs jeunes dans l'académie d'Amiens. De leur côté, les étudiants ont décidé de monter une village associatif autour du climat sur le campus de la Citadelle.

Une grève pour l'avenir

Logan Brague est l'un des organisateurs de cette "Fête pour le climat" à Amiens. Cet étudiant en géopolitique de 23 ans est également le coordinateur des Jeunes écolos en Picardie. Pour lui, les jeunes doivent prendre le pouvoir sur cette question du climat : "Parce qu'on sera la génération la plus touchée par tous les futurs dérèglements climatiques, comme les tempêtes et les tsunami". Ces problèmes ne sont pas nouveaux pourtant, "mais personne ne fait jamais rien, c'est ce qui m'énerve", explique le jeune homme. Pour lui, la jeunesse peut avoir une influence sur les choix du gouvernement. "Nous sommes les électeurs de demain", rappelle-t-il, "c'est nous qui voterons. Du coup, les politiques doivent avoir peur et se dire qu'ils doivent changer leur façon de faire s'ils veulent rester".

La suédoise, Greta Thunberg, en modèle

C'est la jeune suédoise, Greta Thunberg qui a lancé cette "révolte" des jeunes en les appelant à manifester toutes les semaines partout dans le monde pour demander des comptes à leurs dirigeants. Appel suivi à Paris, à Bruxelles et en Allemagne, mais pas vraiment à Amiens. "Il y a un début à tout", répond Logan Brague. Quant au débat que chaque lycée est invité à organiser ce vendredi, à la demande du ministre de l'Éducation nationale, il arrive trop tard, estime le jeune militant : "Cela aurait pu être une bonne idée, s'il l'avait fait avant ou s'il avait réagi à l'appel de Greta Thunberg". Mais il ne souhaite pas empêcher les élèves intéressés à participer à ces débats. Tout est bon pour faire réagir les jeunes sur ce sujet crucial, selon Logan Brague.

Une marche mondiale pour le climat samedi 

Les étudiants d'Amiens organisent un village associatif de 12 heures à 22 heures sur le campus de la Citadelle. Des débats et des concerts sont prévus. Et ils donnent rendez-vous ce samedi également pour la marche mondiale pour le climat. À Amiens, le départ sera donné également de la Citadelle à partir de 14 heures. 

"Ça fait peur aux politiques de voir des jeunes se mobiliser" - Logan Brague, co-organisateur de la Fête pour le climat à Amiens