Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Grève pour le climat : un millier de lycéens réunis dans le centre-ville de Saint-Étienne

vendredi 15 mars 2019 à 12:20 Par Tifany Antkowiak et Nerissa Hemani, France Bleu Saint-Étienne Loire

Un millier de lycéens se sont retrouvés vendredi midi à Saint-Étienne, place de l'Hôtel-de-ville, en cette journée mondiale de grève pour le climat.

Les lycéens réunis sur la place de l'Hotel de Ville à Saint-Etienne
Les lycéens réunis sur la place de l'Hotel de Ville à Saint-Etienne © Radio France - Nérissa Hémani

Saint-Étienne, France

Les jeunes de la Loire s'étaient donnés rendez-vous ce vendredi midi sur la place de l'Hôtel-de-ville de Saint-Étienne pour le climat. Ce vendredi est en effet une journée mondiale de grève pour le climat, et elle est relayée d'abord par la jeune génération.

Les rangs se sont grossis à mesure que le cortège a avancé vers la gare Châteaucreux. Finalement à 15h ils étaient un milliers de lycéens stéphanois dans le centre-ville. Ils se sont dispersés dans le calme vers 16h.

Le réveil de la jeunesse

Beaucoup étaient munis de sacs poubelles pour ramasser sur leur passage tous les déchets qu'ils trouvaient.  Parmi eux, Sarah, 17 ans, son engagement dans l'écologie a commencé par des petits gestes  :  " J'utilise de moins mon téléphone, c'est dur mais je suis devenue végétarienne, je prends douches plus courtes" raconte-t-elle. 

Tous sont d'accord sur un point : "l'urgence climatique". Antonin, un stéphanois de 17 ans participe à toutes les marches pour le climat pour montrer sa colère contre le gouvernement. "La politique de nos dirigeants est scandaleuse, c'est nous qui sommes des enfants qui sommes responsables à leur place. On devrait être en cours mais à quoi bon si notre planète meurt dans 50 ans " regrette-t-il. 

Nos océans se vides à une vitesse, mes enfants ne verrons même pas ce que c'est qu'un poisson

Le mouvement des gilets jaunes l'a beaucoup inspiré et aujourd'hui, il est prêt à faire des marches toutes les semaines, "l'écologie ne peut plus se contenter d'être gentillette, il faut un changement radical, il faut qu'on change le système". 

Reportage dans la manifestation à Saint-Etienne.