Climat – Environnement

Guéret n’est pas épargné par la pollution aux particules fines

France Bleu Creuse jeudi 19 mars 2015 à 19:10

La carte des particules PM10, au 18 mars
La carte des particules PM10, au 18 mars © Prevair.org - - Capture d'écran

Comme les deux tiers de la France, Guéret n'échappe pas ces jours ci à la pollution aux particules fines. La qualité de l’air y est très mauvaise, ce jeudi elle a même atteint le niveau d’alerte maximum. Ce n’est pas la circulation automobile qui est en cause mais les apports agricoles aux sols notamment en ammoniaque.

La qualité de l'air est "très mauvaise" en ce moment à Guéret , ce jeudi elle a même atteint le niveau d'alerte maximum , dix sur l'échelle de l'organisme de surveillance limousin, Limair. Une situation qui arrive une ou deux fois par an à Guéret . Cet épisode de pollution aux particules concerne une grande partie de la France mais également plus au nord de l’Angleterre et le Bénélux. Contrairement à l'hiver, où ce sont souvent les chauffages qui sont incriminés, cette fois-ci c'est un autre phénomène qui cause la pollution. En effet, nous sommes en pleine période d’amendement des sols , ce qui veut dire que les agriculteurs amènent différents éléments sur leurs terres pour les fertiliser. Une pratique en France mais aussi dans les pays de l’Est et actuellement c’est cela qui a pour conséquence d’augmenter la concentration en particules . "C’est peut être un peu paradoxal mais dans le cadre d’amendements et notamment d’ammoniaque, par réaction chimique dans l’atmosphère on arrive à fabriquer des composés chimiques qui sont sous formes de particules et que l’on appelle entre autre le nitrate d’ammonium, et ce polluant spécifique là est aujourd’hui responsable on va dire aux deux tiers des concentrations sur guéret ou sur d’autres villes de la région Limousin " explique Rémi Feuillade, le directeur de Limair.

Limair SON

Tout au long de cet épisode il est recommandé aux personnes sensibles (les enfants, les personnes âgées, les personnes asthmatiques..) d'éviter les activités physiques et sportives intenses.

Partager sur :