Climat – Environnement

Haute-Savoie : des mesures pour lutter contre la pollution de l'air aux particules fines

Par Willy Moreau, France Bleu Pays de Savoie samedi 10 décembre 2016 à 10:05

La pollution aux particules fines atteint le niveau d'alerte dans les vallées alpines
La pollution aux particules fines atteint le niveau d'alerte dans les vallées alpines © Radio France

Le préfet de la Haute-Savoie a annoncé des mesures ce vendredi soir pour lutter contre la pollution de l'air aux particules fines. Elles concernent notamment les transports avec la mise en place dans les prochains jours, d'une circulation alternée pour les camions.

Depuis la fin du mois de novembre, les Pays de Savoie sont touchés par un phénomène important et continu de pollution de l'air aux particules fines. Cela touche essentiellement la vallée de l'Arve et les zones urbaines de la Savoie et de la Haute-Savoie. En réponse à ce problème, le préfet de la Haute-Savoie, Pierre Lambert, a annoncé une série de mesures ce vendredi soir.

Les transports plus réglementés

À partir du mardi 13 décembre, les poids-lourds rouleront en circulation alternée en haute vallée de l'Arve à partir de Magland. Les camions avec une plaque impaire circuleront les jours impairs et les camions avec une plaque paire pourront circuler les jours pairs. Les poids-lourds les plus polluants pourront également être interdits à proximité des maisons de retraite ou des écoles. Les maires auront la possibilité de mettre en oeuvre des zones de circulation restreintes.

Enfin, les contrôles de vitesse vont être renforcés. Le réseau autoroutier est limité à 110 km/h. La mesure est mise en oeuvre depuis le début du mois de novembre et près de 900 véhicules ont déjà été verbalisés.

Réduction de l'activité pour les entreprises

Pierre Lambert, le préfet de la Haute-Savoie, va adresser un courrier aux industries du secteur de la vallée de l'Arve en leur demandant de réduire leurs activités les plus émettrices en particules fines, le temps de l'épisode de pollution. Ce sera le cas par exemple au sein de la société Sitom qui collecte les ordures ménagères. Elle va réduire le volume de déchets incinérés et transportés jusqu'à l'usine d'incinération de Passy.

Plus de chauffage au bois

Le préfet demande aux habitants de ne plus utiliser leur chaudière au bois, sauf s'il n'existe aucun moyen alternatif pour se chauffer. Plus de la moitié des émissions de particules fines proviennent de ce type de chauffage. Il faut également limiter les activités sportives et aérer régulièrement les habitations.