Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Haute-Savoie : pour lutter contre les moustiques, adoptez une chauve-souris

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Samedi 24 août, c'est la Nuit internationale de la chauve-souris. Pour protéger les zones humides du plateau de Gavot, en Haute-Savoie, la communauté de communes pays d’Evian - vallée d’Abondance propose aux habitants d'adopter ces petites bêtes, prédateurs naturels des moustiques.

Nichoir dans un arbre pour les hirondelles et les chauves-souris, à Fonsorbes (Haute-Garonne), en avril 2019.
Nichoir dans un arbre pour les hirondelles et les chauves-souris, à Fonsorbes (Haute-Garonne), en avril 2019. © Radio France - Simon Cardona

Haute-Savoie, France

L'initiative semble insolite, et pourtant, ce n'est pas tiré par les cheveux. "Toutes les chauves-souris françaises sont insectivores", explique Anaïs Mas, technicienne environnement à la communauté de communes pays d’Évian - vallée d’Abondance (CCPEVA). "Elles sont très friandes des moustiques !"

En une nuit, une chauve-souris dévore l'équivalent de 3 000 moustiques

En théorie, ces petits mammifères peuvent dévorer chaque nuit l'équivalent de 3 000 moustiques. C'est un insecticide naturel redoutable, et indispensable pour protéger les milieux humides sans impacter l'environnement. S'il existe des traitements naturels contre les larves, pour lutter contre les moustiques adultes, c'est une autre histoire.

La CCPEVA propose donc aux habitants vivant à proximité des marais d'installer chez eux, gratuitement, des abris à chauve-souris. "On peut les mettre sur des maisons ou des gros arbres", poursuit Anaïs Mas. "Les chauves-souris sont opportunistes en terme de gîte. Elles s'y installent facilement, puis elles chassent autour."

Une expérimentation sans garantie

Pour les habitants volontaires, pas d'inquiétude, il n'y a pas besoin d'entretenir les abris. Il faut simplement surveiller que des chauves-souris y entrent et sortent régulièrement.

L'expérience a déjà été concluante dans plusieurs territoires, notamment sur Toulouse, mais ce n'est pas garanti que ça fonctionne ici. Anaïs Mas l'espère, "mais il faudra attendre les retours, l'année prochaine, des riverains qui auront testé les abris".

Fabriquez vous-même votre abri

L'abri en lui-même est un petit nichoir en bois, très simple à construire. Ceux proposés par la CCPEVA ont été réalisé par l'association Chablais Insertion à partir de bois recyclé.  

Pour les bricoleurs, sur le site de la communauté de commune, un guide explique comment construire son propre abri à chauves-souris et où l'accrocher.

Une sortie pour découvrir les chauves-souris

A l'occasion de la Nuit internationale de la chauve-souris, la communauté de communes organise une sortie gratuite pour découvrir ce petit mammifère.

Le rendez-vous est fixé au collège du Gavot à Saint-Paul-en-Chablais à 20h30. Attention, l'inscription est obligatoire. Pour plus d'informations, vous pouvez contacter le 06 07 72 05 23.

Choix de la station

France Bleu