Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Haute-Vienne : gains écologiques et économiques pour Saint-Yrieix-la-Perche dotée désormais d'une chaufferie biomasse

-
Par , France Bleu Limousin

Le maire de Saint-Yrieix-la-Perche Daniel Boisserie a inauguré ce vendredi une grande chaufferie biomasse qui fonctionne essentiellement au bois. Un investissement de 4.6 millions d'euros surtout porté par l'Etat et la région Nouvelle Aquitaine. Une installation à la fois économique et écologique.

La chaufferie biomasse de Saint-Yrieix-la-Perche a été inaugurée ce vendredi
La chaufferie biomasse de Saint-Yrieix-la-Perche a été inaugurée ce vendredi © Radio France - Jérôme Ostermann

Saint-Yrieix-la-Perche, France

Après trois ans de travaux qui ont défiguré les rues de Saint-Yrieix-la-Perche avec l'installation du réseau chaleur, la chaufferie biomasse est maintenant opérationnelle. Elle a été inaugurée ce vendredi par le maire de la ville Daniel Boisserie. Une installation à haut niveau de performance selon Pierre Dejean, directeur Limousin Atlantique d'Engie, qui a une délégation de service public sur ce site pour les 24 prochaines années :"Cette chaufferie biomasse produit 85% de l’énergie qui est délivré grâce au bois et 15% grâce au gaz. La chaleur est distribuée par un réseau de 4,3 kilomètres. Et qui compte une vingtaine d'abonnés.

Presque tous les établissements publics désormais chauffés grâce à cette installation 

Soit la plupart des établissements publics de cette ville de 6 mille 800 habitants. Hôpital, mairie, lycée, écoles ou encore centre aquatique. La ville évite ainsi l'utilisation de mille tonnes de pétrole par an. C'est écologique. Même si il y a besoin de beaucoup de bois explique Laurent Thibaud, chargé de la transition écologique pour l'Adem, l'agence de l'environnement dans la région :"Ça utilise beaucoup de bois et c'est bien ! Il faut utiliser le bois, le consommer pour entretenir nos forêts. Car ce bois énergie, ce sont plutôt des petites branches, du bois qui ne peut pas être valorisé en bois matériaux." 

Daniel Boisserie est tout sourire. Cette installation ne lui a pas coûté grand chose, et va permettre à sa ville de faire des économies - Radio France
Daniel Boisserie est tout sourire. Cette installation ne lui a pas coûté grand chose, et va permettre à sa ville de faire des économies © Radio France - Jérôme Ostermann

Sachant que le bois est récupéré dans un rayon de 80 kilomètres. Une aubaine pour la filière bois. Et en ce qui concerne les particules dans l'air ? Là aussi, l'outil est performant selon Laurent Thibaud :"Ce qui émet des particules, c'est la combustion du bois dans les foyers ouverts chez les particuliers. Ça, c'est un vrai problème. Sur ce site, on a deux niveaux de traitement de particule. On a des émissions de particules extrêmement faibles. Il faut rassurer de ce point de vue là. Il n'y a pas de problème sanitaire. C'est regarder de très près. C'est d'ailleurs une condition aux financements publiques."

28 mille euros d'économie par an pour la ville

La construction de cette chaufferie biomasse a coûté 4,6 millions d'euros. Un investissement en grande partie financé par l'Etat et la région. Cela n'a presque rien coûté à la ville de Saint Yrieix qui va même économiser environ 28 mille euros par an selon les projections des services de la mairie. De quoi ravir le maire Daniel Boisserie, qui n'oublie pas les habitants :"Je voulais saluer la patience de mes concitoyens et de nos commerçants qui ont subi Verdun à Saint-Yrieix ! C'était un peu ça. Ils ont parfaitement compris l’intérêt de ce projet. Aujourd'hui, tout le monde est satisfait. Toutes les rues seront remises en état au plus tard à la fin de l'été."