Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Haute-Vienne : le débit des cours d'eau est au plus bas

-
Par , France Bleu Limousin

Les 7000 km de rivières et ruisseaux de Haute-Vienne sont profondément victimes de la sécheresse. C'est tout le réseau hydrographique du département qui souffre. En cause, le faible taux de précipitations enregistré l'hiver dernier.

Par endroit, il manque jusqu'à 40 cm d'eau dans la Vienne !
Par endroit, il manque jusqu'à 40 cm d'eau dans la Vienne ! © Radio France - Frédéric Cano

Nedde, Haute-Vienne, France

Ici, c'est le paradis des pêcheurs à la truite. A une dizaine de km du lac de Vassivière, dans ce paysage verdoyant et vallonné, la Vienne ressemble encore à un petit ruisseau. Pourtant, là où il devrait y avoir 50 cm d'eau, on en relève à peine 10 ! Du coup, ce déficit en eau provoque des effets en cascade : comme la baisse du débit de la rivière et l'augmentation de la température de l'eau par exemple. Conséquence : "Il y a de moins en moins d'insectes, donc il n'y a plus de nourriture pour les poissons qui finissent par mourir" confie Gaëtan, pêcheur de truite, à la mouche. D'autres espèces pourraient profiter du réchauffement de l'eau des rivières pour se multiplier, comme les écrevisses américaines.

Près de Nedde (87), Paul Duchez indique où devrait être le niveau de la Vienne en cette saison - Radio France
Près de Nedde (87), Paul Duchez indique où devrait être le niveau de la Vienne en cette saison © Radio France - Frédéric CANO

Des précipitations hivernales insuffisantes 

Seules les précipitations enregistrées l'hiver permettent d'alimenter les cours d'eau : "Toute cette eau qui tombe à partir du mois de mai est utilisée par ce que l'on appelle la végétation de surface, c'est à dire l'herbe, les arbres, les cultures, etc, et ne se retrouve pas dans les rivières", révèle Paul Duchez, Président de la Fédération de la Haute-Vienne pour la pêche et la protection des milieux aquatiques.

Choix de la station

France Bleu