Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Herry : un grain de sable dans le projet de carrière ?

-
Par , France Bleu Berry

A Herry, juste à la limite entre le Cher et la Nièvre, un projet de carrière de sable divise la population et les élus. L'enquête publique vient de s'achever. La société Rolland, installée dans le Loiret, souhaite exploiter une gravière dont le sable sera utilisé pour le Grand Paris.

Certains riverains n'apprécient pas du tout ce projet de carrière de sable à Herry (Cher)
Certains riverains n'apprécient pas du tout ce projet de carrière de sable à Herry (Cher) © Radio France - Michel Benoit

L'activité est prévue pour 15 ans à raison de 100.000 tonnes extraites chaque année.  Les communes voisines ont émis des avis défavorables, mais le conseil municipal de Herry a délibéré pour... avec certaines réserves cependant explique le maire du village, Daniel Gaudry : " On a émis des réserves sur les nuisances dues à la circulation des poids-lourds. Il faudra être vigilant sur ce point. Si la carrière ouvre, il faudra aménager les petites routes qui la desservent. Il faudra aussi ajouter une bonne signalisation dans le hameau des vallées. Le principal problème, c'est bien la sécurité liée au trafic, y compris sur le pont de Pouilly. Mais je crois qu'il y a des améliorations qui peuvent être faites."  

Daniel Gaudry, maire de Herry (Cher) - Radio France
Daniel Gaudry, maire de Herry (Cher) © Radio France - Michel Benoit

On évoque au moins 30 camions par jour qui ne pourront pas se croiser sur le pont de Pouilly. 27.000 vélos circulent également chaque année dans ce secteur des bords de Loire, le risque d'accident est donc sérieux. 

Le Pont de Pouilly sur Loire où les camions de sable ne pourront pas se croiser. - Radio France
Le Pont de Pouilly sur Loire où les camions de sable ne pourront pas se croiser. © Radio France - Michel Benoit

Les opposants au projet déplorent la mise à mal de l'image touristique et la perte de terres agricoles. Raphaël Amat exploite deux chambres d'hôtes à Herry : " C'est des limons de la Loire. On aura quand même détruit au moins une quinzaine d'hectares. Et des gravières, on en a déjà beaucoup dans le secteur. On en a une qui jouxte le projet, on en a une autre du côté de Cours les barres, il y en a une à Argenvière à côté de la Charité sur Loire. Ensuite, il suffit de traverser la Loire pour en trouver une juste à côté de la centrale de Belleville sur Loire. Ca fait déjà beaucoup non ? " 

C'est sur ces terres agricoles que la gravière pourrait être creusée. - Radio France
C'est sur ces terres agricoles que la gravière pourrait être creusée. © Radio France - Michel Benoit

N'y a t-il pas de carrières de sable plus près de Paris pour limiter les pollutions dues au transport, s'interrogent les habitants qui rappellent la présence d'une réserve Natura 2000 à proximité et invoquent aussi des risques pour le site de captage en eau potable. Cette gravière permettra la création de trois emplois. Le commissaire enquêteur rendra son avis à la préfète du Cher  le 28 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu