Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Il n'avait jamais fait aussi chaud la nuit à Montpellier : 26,5 dégrés

jeudi 9 août 2018 à 12:00 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

Il fait moins chaud en journée depuis deux jours dans l'Hérault mais toujours aussi chaud la nuit. On a battu un record dans la nuit de mercredi à jeudi avec 26,5 degrés à Montpellier, du jamais vu depuis que la station météo a été créée il y a 72 ans.

Les nuits restent éprouvantes car la chaleur reste à des niveaux élevés (illustration)
Les nuits restent éprouvantes car la chaleur reste à des niveaux élevés (illustration) © Maxppp -

Montpellier, France

Alors que les valeurs maximales de températures ont baissé depuis 2-3 jours et ne dépassent plus 32/33 degrés en général sur le département de l'Hérault, les nuits restent éprouvantes car la chaleur reste à des niveaux élevés, avec de plus le maintien d'une forte humidité de l'atmosphère.

Ainsi ce jeudi matin, on a battu le record de température minimale quotidienne  à la station de mesures de Montpellier-aéroport (située à Fréjorgues) avec une valeur de 26,5 degrés.

L'ancien record était de 26,1 degrés le 10 août 1994. Cette station mesure en continu la température depuis 1946, depuis 72 ans donc.

Un autre record a été battu celui de Béziers-aéroport (situé à Vias) avec une valeur de 25,9°C, nouveau record, battant celui très récent du 5 août dernier avec 25,2°C. Cette station n'a commencé ces mesures qu'en 1994.

Ces valeurs très élevées la nuit ont atteint leur "paroxysme" la nuit dernière et les températures vont baisser désormais (au moins les nuits), selon Météo France.