Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

"Il n'y a plus d'herbe" : les agriculteurs de Touraine souffrent de la sécheresse

mardi 28 août 2018 à 6:15 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Les agriculteurs d'Indre-et-Loire subissent de plein fouet la sécheresse qui touche actuellement le département, particulièrement les éleveurs, qui n'ont plus de fourrages à donner à leurs bêtes. Leurs terrains sont asséchés. Ils sont très inquiets pour les semaines qui viennent.

Il n'y a plus rien à brouter pour les animaux au Petit-Pressigny.
Il n'y a plus rien à brouter pour les animaux au Petit-Pressigny. © Radio France - Simon Soubieux

Le Petit-Pressigny, France

"Il n'y a plus rien à brouter ici." Matthias Limouzin, éleveur dans l'exploitation familiale, au Petit-Pressigny, dans le Sud-Touraine, nous montre ses prés, dans lesquels ses 60 vaches et 360 chèvres vont d'habitude se nourrir quand l'herbe est verte. "Là, le terrain est jaune. Il n'y a plus rien à en tirer. Au printemps dernier, il y avait 30 centimètres d'herbe"

"Là c'est inquiétant. Si ça continue pendant encore un mois, ça sera très inquiétant." Benoît, éleveur au Petit-Pressigny 

La sécheresse touche l'Indre-et-Loire comme beaucoup d'autres endroits en France. L'herbe n'existe plus, les rivières sont à sec. Et il est de plus en plus difficile de trouver de quoi donner à manger aux animaux. "Heureusement, nous avons des réserves de foins pour nourrir nos bêtes. Mais nous avons déjà entamé les stocks hivernaux prévus pour les mois de novembre et décembre, alors que nous sommes en août !", s'inquiète Benoît Limouzin, l'un des éleveurs de l'exploitation. 

Des bêtes à l'abattoir plus tôt que prévu ? 

En cas de rupture de stock ? "Cela nous est déjà arrivé d'envoyer des bêtes à l'abattoir plus tôt qu'elle ne devrait normalement l'être, par manque de nourriture. C'est dommage.", explique Matthias Limouzin. 

La sécheresse est là et bien là en Touraine. Et elle pourrait se poursuivre encore pendant un moment, d'après Benoît Limouzin : "C'est ce qu'annonce certaines météos. Il ne va pas pleuvoir suffisamment avant la mi-octobre. En espérant qu'ils se trompent...