Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Climat – Environnement

Il y a vingt ans, les inondations du Lèz faisaient 2.400 sinistrés à Bollène

mardi 1 octobre 2013 à 8:32 Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse

Les riverains et les élus redoutent que la catastrophe de 1993 se répète à cause du manque d'entretien de la rivière.

2.400 personnes sous les eaux : c'était le 1er octobre 1993 à Bollène, le Lèz était sorti de son lit, une vague submergeait la ville après une rupture d'embacle (obstacle naturel).

Les riverains dénoncent le manque d'entretien de la rivière, et pointent du doigt le syndicat mixte du bassin versant du Lèz.

Lèz : Valérie Jourdan, présidente de l'association des riverains du Lèz

Les élus du syndicat hydraulique nord-Vaucluse ont décidé de ne plus payer leur cotisation au syndicat mixte. C'est le cas à Lapalud, Mondragon et Bollène.

Lèz : Marie-Claude Bompard, maire de Bollène

Le maire de Mondragon, Christian Peyron (président du syndicat intercommunal d'aménagement du réseau hydraulique nord Vaucluse) estime qu'il faut réaliser les quinze millions d'euros de travaux (retenues d'eau pour faire face à une crue centenale), contestés par les riverains (expropriation)

Lèz : Christian Peyron, maire de Mondragon