Climat – Environnement

Ils ont construit leur club de plage… avec de vieilles canettes !

Par François David, France Bleu Roussillon dimanche 20 juillet 2014 à 16:37

20.000 canettes ont été nécessaires à la construction -
20.000 canettes ont été nécessaires à la construction - © Radio France

20.000 cannettes vides ont été nécessaires pour construire ce club de plage du Barcarès (Pyrénées-Orientales). Une première en France.

« On ne dirait pas, mais il a fallu 3000 heures de travail ! » raconte Sarah, l’une des trois gérantes de ce tout nouveau club de plage construit en cannettes. « On s'y est mis dés l’automne dernier. C’était un travail de fou ! ».Première étape pour ces trois habitants de Toulouse : récupérer des milliers de canettes vides. « Nous avons fourni des containers à de nombreux restaurants, bars et kebabs de la ville. Nous avons récolté plus de 20.000 cannettes vides ».L’appartement de Sarah se transforme en plate-forme de recyclage. « Il y en avait partout » se souvient la jeune femme, « la cuisine était remplie de canettes, les balcons aussi, et tout autour de mon lit… ». Triées par couleurs, les canettes sont lavées avant d’être assemblées avec du fil de fer de vigne.

Le Mexi'can est ouvert de 10h à minuit - Radio France
Le Mexi'can est ouvert de 10h à minuit © Radio France

Au final, 20.000 canettes ont été utilisées pour réaliser 70 mètres carrés de structures, mais aussi quelques tables basses. « C’est très solide » explique Morh, l’un des bâtisseurs. « Chaque canette résiste à une pression de 65 kilos ».

Les trois compères ne cachent pas leur fibre écologique. « On voulait montrer que l’on peut encore utiliser des matériaux que l’on considère comme des déchets ». Le club de plage, baptisé Mexi’can, propose de la gastronomie mexicaine, tous les jours, de 10 heures à minuit, sur la plage de Saint-Cyprien-Village.

Les canettes ont été recouvertes de vernis pour conserver leurs couleurs malgré le soleil - Radio France
Les canettes ont été recouvertes de vernis pour conserver leurs couleurs malgré le soleil © Radio France