Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Incendie de Générac : une soixantaine de pompiers du Gers, de Haute-Garonne et du Lot sur place

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Gard affronte le plus gros feu de l'été depuis mardi, à Générac. Près de 500 hectares partis en fumée, incendie fixé ce mercredi matin. Plus de 470 pompiers ont été mobilisés dont des effectifs venus du Gers, de Haute-Garonne et du Lot.

Vingt pompiers et une infirmière du Sdis 32 sont sur l'incendie de Générac (Gard).
Vingt pompiers et une infirmière du Sdis 32 sont sur l'incendie de Générac (Gard). - Sdis 32

Gers, France

Ils forment la "Colonne Occitanie 1". Dimanche, 21 pompiers du Gers, 19 du Lot et 25 de Haute-Garonne sont partis en renfort dans le Sud-Est, dans un premier temps dans les Bouches-de-Rhône avant d'être re-routés vers l'incendie de Générac dans le Gard, de loin le plus gros de l'été en France jusque là.  Le colonel Eric Meunier, patron des pompiers du Gers, est en lien avec 20 pompiers et une infirmière sur place. Il répond à nos questions.

Quelle a été et quelle sera la mission de vos effectifs dans le Gard ?

Colonel E. Meunier : Ils ont été engagés mardi après-midi à Générac pour un feu de forêt. Ils ont protégé et sauvé quatre mas isolés dans ce secteur. Ils ont lutté toute la nuit jusqu'à ce matin. Après une phase de repos puis de surveillance, ils sont repartis sur un nouveau départ de feu, une reprise de feu juste à côté. Ils devaient rentrer ce mercredi soir, mais par mesure de sécurité, comme il y a cinq heures de route avec les poids lourds, ils ne rentreront que jeudi matin.

Nous aussi en Midi-Pyrénées, on a été "servis" par les incendies. Le fait d'envoyer des effectifs dans le sud-est régulièrement peut-il nous pénaliser ?

C'est difficile de répondre pour l'ensemble des départements, mais pendant la canicule on a eu de nombreux feux de broussailles et de feux de récolte. Les demandes de renfort ont été faites au moment où la pluie tombait chez nous donc nous n'avons eu aucun problème à envoyer nos hommes sur l'arc méditerranéen.

Avez-vous la possibilité de rappeler vos effectifs si besoin ?

Non, quand on envoie des renforts, on prévoit de pouvoir conserver notre activité opérationnelle et de pouvoir assurer notre couverture. Le directeur du Sdis décide selon le risque-feu, si il peut se permettre d'envoyer des renforts, ou pas.