Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Incendie de la Bastidonne : "Après le passage du feu, laissons faire la nature !" plaide l'ONF

vendredi 28 juillet 2017 à 11:15 Par Anne Domece et Philippe Chauché, France Bleu Vaucluse

L'incendie qui a éclaté lundi dans le sud du Luberon est désormais éteint. Une cinquantaine de pompiers reste sur place, vendredi, pour surveiller la zone. Le paysage est dévasté, noirci... Mais pas question de replanter quoique ce soit : il faut laisser faire la nature, assure l'ONF.

L'incendie a détruit près de 1.300 hectares de végétation dans le Luberon
L'incendie a détruit près de 1.300 hectares de végétation dans le Luberon - sdis84

La Bastidonne, France

Le feu laisse toujours derrière lui un paysage crève-cœur... La forêt est dévastée, noircie. Les maires des communes propriétaires des terrains s'interrogent sur la marche à suivre.

L'Office National des Forêts propose ses services à ces communes. L'ONF peut réaliser des diagnostics sur les zones touchées, et évaluer à la fois les dégâts et le potentiel encore en place.

Surveiller, analyser, sécuriser

L'office peut aussi mener des opérations de sécurisation des massifs touchés. Il peut, par exemple, faire tomber les arbres instables ou décrocher les blocs de pierre qui menace de s'écrouler...

Il peut aussi repérer les éléments qui peuvent être exploités et commercialisés - en tant que bois d'énergie, par exemple.

Laisser faire la nature

En ce qui concerne la restauration des massifs parcourus par les flammes, l'ONF conseille de "laisser faire la nature. N'agissons pas dans la précipitation, affirme Jérôme Guyot, responsable de l'unité territoriale de l'ONF pour le Luberon. Il est inutile de se mettre à replanter immédiatement".

La nature sait se régénérer elle-même. Laissons passer trois, quatre saisons... Et après - seulement après - on peut penser à d’éventuelles plantations (J. Guyot)

Jérôme Guyot, de l'Office National des Forêts

L'incendie qui éclaté lundi entre la Bastidonne et Mirabeau est éteint. Mais une cinquantaine de pompiers restent sur place vendredi, pour surveiller la zone et parer à toute reprise du feu.

Au total, 1.275 hectares de pinède sont partis en fumée.