Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Incendie en Costa Verde : la catastrophe écologique

mercredi 10 janvier 2018 à 10:42 Par Hélène Battini et Maxime Becmeur, France Bleu RCFM

La faune et la flore sont les autres victimes du sinistre de la semaine dernière en Castagniccia. Au-delà des dégâts matériels - à savoir la destruction de plusieurs maisons, véhicules et bergeries - ces feux sont également responsables d'une catastrophe écologique.

Incendie en Costa Verde : la catastrophe écologique
Incendie en Costa Verde : la catastrophe écologique © Radio France - Maxime Becmeur

Corse, France

Ce lourd impact sur l'environnement passe souvent sous silence. Et pourtant, plusieurs centaines d'espèces animales et végétales vivaient dans cette zone désormais sinistrée. Il faudra des années, voire des décennies pour que leur habitat naturel puisse se reconstituer. Sur le territoire de Sant ‘Andria di u Cotone et de Chiatra di Verde, se trouve même une ZNIEFF, une zone naturelle d'intérêt floristique et faunistique. Les explications de Pasquale Moneglia, il dirige un cabinet d'études spécialisé en écologie. « On est sur des territoires qui sont très arrosés par les pluies, on a vraiment des gros maquis et des zones boisées humides très caractéristiques, des chênes, des châtaigneraies, des cours d’eau, des ripisylves, partis en fumée avec la faune et la flore. Une ZNIEFF est classée par rapport à un cortège d’espèces animales et végétales particulières et patrimoniales de la Corse. Sur un secteur comme ça elles sont soit caractérisées par la rareté des espèces animales et végétales ou les habitats. C’est ce qu’on a, ces espaces boisés remarquables, relativement âgés, après le feu il faudra plusieurs décennies pour retrouver un état similaire… »

« On a des espèces qui sont inféodées à ces espaces boisés humides, que ce soit au niveau des espèces animales et végétales qui ont besoin vraiment d’un certain taux d’humidité, d’ombrage, qu’on avait sur cette microrégion-là. Contrairement à du petit maquis, ou moyen, là on est vraiment sur des maquis âgés qui ont rarement connu des feux, il va falloir vraiment plusieurs décennies pour que la végétation et les écosystèmes se reconstituent, à condition qu’il n’y ait pas de catastrophe dans les 20, 30, 50 ou 100 ans qui arrivent. »