Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Incendie : un été intense pour les pompiers du Lot

lundi 3 septembre 2018 à 6:05 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie

Depuis le début de l'été, les pompiers du Lot ont été appelés plus d'une centaine de fois pour des incendies. Le plus important d'entre eux a détruit près de 120 hectares de végétation.

Plus de 100 hectares de végétation sont partis en fumée au nord de Cajarc dans le Lot lors du premier week-end de septembre.
Plus de 100 hectares de végétation sont partis en fumée au nord de Cajarc dans le Lot lors du premier week-end de septembre. - HORUS46 – Les Pompiers du Lot

Lot, France

Il faut remonter à l'été caniculaire de 2003 pour connaître une situation comparable. L'incendie, qui a démarré samedi 1er septembre au nord de Cajarc, a ravagé plus de 120 hectares. Les pompiers ont mis près de 24h pour arriver à maitriser le feu.

Quelques jours auparavant, le lundi 27 août, un important incendie de broussaille avait déjà ravagé 20 hectares de végétation près de Marcilhac-sur-Célé. 

Les avions ont été appelés en renfort. - Aucun(e)
Les avions ont été appelés en renfort. - Maxime Dalès - Pompiers du Lot

Le Lot touché par un forte sécheresse

Depuis le début de la saison, les pompiers du Lot ont été appelés plus de 110 fois pour des départs de feu. Nul doute donc que l'été 2018 risque de rester dans les mémoires. 

"C'est un peu une conjonction de facteurs qui a rendu la situation si sensible"

Avec la sécheresse qui sévit dans le Lot, une simple étincelle peut vite se transformer en brasier, surtout s'il y a un peu de vent. Mais le climat n'est pas le seul fautif pour Jean-Luc Tarrega sous-préfet du Lot. Il met également en cause la pyrale du buis. "Cela a produit de nombreux buis séchés sur pied qui sont très inflammables."

Quoi qu'il en soit, la préfecture comme les pompiers appellent à la plus grande prudence. Ils rappellent que la saison des incendies n'est pas finie. Il va encore faire beau et chaud dans le Lot.

"Il est probable que d'autres mesures soient prises"

Du côté de la préfecture, on envisage de mettre en place de nouvelles mesures pour limiter le risque d'incendie. "Il va falloir faire un retour d'expérience. Il va falloir disposer des éléments de l'enquête pour déterminer l'origine de l'incendie à Cajarc. Mais cet événement va accroitre la vigilance. Il est probable que _d'autres mesures soient prises_. Elles seront à mettre en perspective avec la situation climatique prévue pour le mois de septembre."