Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Indre : des discussions mouvementées autour de la nouvelle carte des cours d'eau

-
Par , France Bleu Berry

Dans chaque département, une nouvelle cartographie des cours d'eau est réalisée. Des associations écologistes et la fédération de pêche de l'Indre s'inquiètent de la disparition de cours d'eau dans la Brenne.

Cinq cours d'eau en Brenne posent problème
Cinq cours d'eau en Brenne posent problème © Maxppp - -

Indre, France

L'Indre compte 5 000 kilomètres de cours d'eau. Dans la nouvelle cartographie réalisée par la préfecture, le chiffre reste quasiment identique, il est même en légère hausse. Malgré tout, l'association Indre Nature et la fédération de pêche de l'Indre contestent la disparition de cinq cours d'eau en Brenne. Ils sont désormais considérés comme des fossés, ce qui signifie que la protection n'est pas aussi stricte, notamment face aux produits phytosanitaires.

"On est là pour protéger ces cours d'eau. Mais s'ils ne sont plus considérés comme tels, cela peut engendrer des dérives", craint Freddy Renaud, de la fédération de pêche. "On peut faire ce qu'on veut de l'eau : on peut la dévier, il y a un risque énorme de pollution. Ça peut avoir des conséquences importantes, une perte de la biodiversité", ajoute-t-il.

Les cours d'eau vont être plus que flingués"

La colère de l'association Indre Nature

L'association Indre Nature déplore quant à elle la façon dont les choses ont été faites. "Nous n'avons pas eu de problèmes dans le département, mais en Brenne, ça a été plus compliqué. Les experts en hydrologie de l'administration ont été exclus du groupe de travail", déplore Jacques Lucbert, président de l'association. "Nous avons décidé d'attaquer l'arrêté préfectoral qui inclue la cartographie des cours d'eau pour la Brenne. On considère qu'il y a des cours d'eau qui ont disparu alors qu'ils existent manifestement depuis très longtemps", poursuit Jacques Lucbert.

De son côté, la préfecture de l'Indre refuse de faire tout commentaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu