Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Indre-et-Loire : Etat de catastrophe naturelle reconnu pour Bourgueil et Saint-Martin-le-Beau

mardi 6 novembre 2018 à 11:38 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour deux nouvelles communes d'Indre-et-Loire après les inondations du 11 juin 2018. Fin octobre, six communes avaient bénéficié de cette procédure qui permet une accélération des indemnisations.

Certains habitants ont été durement touchés comme à Vernou-sur-Brenne
Certains habitants ont été durement touchés comme à Vernou-sur-Brenne © Radio France - Simon Soubieux

Indre-et-Loire, France

L'état de catastrophe naturelle (arrêtés des 4 et 22 octobre et publiés au JO le 3 novembre) vient d'être reconnu pour deux nouvelles communes d'Indre-et-Loire. Il s'agit de Bourgueil et Saint-Martin-le-Beau. Avec cet arrêté, les victimes des inondations et des coulées de boues du 11 juin dernier, ont un délai de 10 jours pour déposer une déclaration de sinistre auprès de leur assurance. Cette démarche va permettre le déblocage de fonds, et les propriétaires vont ainsi pouvoir se faire rembourser l'avance des fonds engagés. 

Le 20 octobre déjà, 6 communes avaient été reconnues en état de catastrophe naturelle suite aux orages du 11 juin dernier : Civray-de-Touraine, La Croix-en-Touraine, Rochecorbon, Saint-Cyr-sur-Loire, Vernou-sur-Brenne et Vouvray. Quinze autres communes avaient bénéficié de ce classement à la mi-août.

La Préfecture précise par ailleurs que l'arrêté du 23 octobre 2018 ne retient pas la commune de Montbazon en état de catastrophe naturelle pour la sécheresse de 2017.