Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Indre-et-Loire : Feu vert pour l'installation d'une centrale photovoltaïque à Paulmy

-
Par , France Bleu Touraine

La commission de régulation de l'énergie a validé le projet de centrale photovoltaïque à Paulmy, dans le Lochois. Elle sera la deuxième plus grande de l'Indre-et-Loire. Elle pourrait être mise en service en 2021.

Illustration
Illustration © Radio France - Stéphane Lartigue

Indre-et-Loire, France

Plus de dix après les premières discussions, la commune de Paulmy, entre Ligueil et le Grand-Pressigny, verra dans quelques mois l'installation d'une centrale photovoltaïque. La commission nationale de l'énergie a donné son accord le 8 août à la société Neoen. Il s'agira de le deuxième plus grand centrale photovoltaïque d'Indre-et-Loire, derrière celle installée en 2012 à Avon-les-Roches, près de l'Ile Bouchard. A l'ouverture de Paulmy, au mieux en 2021, elles seront quasiment de la même taille et de la même puissance. Le site de Paulmy s'étendra sur 22 hectares, dont 11 hectares de panneaux photovoltaïques, soit 30.000 panneaux. Ils dégageront une puissance de 11,5 mégawatt. 

Site d'implantation de la centrale solaire à Paulmy - Aucun(e)
Site d'implantation de la centrale solaire à Paulmy - Carte issue du rapport final du commissaire enquêteur

Je suis très satisfait et fier d'accueillir cette centrale photovoltaïque. Dominique Frêlon, le maire de Paulmy

La commune de Paulmy, 231 habitants, n'a pas été choisie par hasard. Elle bénéficie de près de 1860 heures de soleil par an, l'un des ensoleillements les plus élevés du Bassin Parisien. Il faudra au moins deux ans pour viabiliser le site de cette ancienne carrière à l'abandon, et installer les panneaux. La durée d’exploitation de la centrale est prévue pour 30 ans. Le porteur du projet, l'entreprise Neoen, est attendu en mairie début septembre pour présenter le projet final et avancer un planning de lancement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu