Climat – Environnement

Indre-et-Loire : une météo 2016 exceptionnelle

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine samedi 31 décembre 2016 à 5:00

Dans certains secteurs, il est tombé en 2016 l'équivalent de trois mois de pluie
Dans certains secteurs, il est tombé en 2016 l'équivalent de trois mois de pluie © Maxppp - NR

L'année 2016 aura été exceptionnelle d'un point vue météorologique en Indre-et-Loire. Certains secteurs comme Amboise et Loches ont enregistré des records de précipitations. Et paradoxalement, le second semestre pourrait être le plus sec des cinquante dernières années.

On va encore battre pour la troisième année d'affilée, un nouveau record de chaleur en 2016 sur l'ensemble de la planète.

Selon l'agence américaine océanique et atmosphérique, la température aura progressé de 0,93 degrés cette année, surpassant le précédent record de 2015, +0,7 degrés. Chez nous en Touraine, ce phénomène ne se vérifie pas selon les prévisionnistes de Météo France à Parçay-Meslay. Et pourtant l'année 2016 aura été assez exceptionnelle du point de vue climatique.

Trois fois plus de précipitations que la normale en mai

Plusieurs phénomènes extrêmes se sont enchaînés. Des inondations en mai, une sécheresse qui perdure au deuxième semestre et des gels nocturne en avril qui ont détruit des parcelles de vignes à 80% dans certains endroits. Pour autant selon Pierre Bonin, prévisionniste à la station Météo France de Parçay-Meslay, la température moyenne enregistrée en Touraine en 2016 a progressé de 0,5 degrés cette année, on est loin des 1,5 degrés de 2011 et des 1,3 degrés de 2014.

En fait l'Indre-et-Loire a connu une succession d'événement hors normes, mais qui au final sur l'année s'équilibrent. A Amboise par exemple, il est tombé en mai l'équivalent de 3 mois de précipitations. A Perruson à côté de Loches, il est tombé plus de 200 mm de précipitation toujours sur 1 mois, soit un record absolu dans ce secteur.

Un deuxième semestre les plus secs observés ces cinquantaine dernières années

Et puis à partir de Juillet, l'Indre-et-Loire a connu une sécheresse, avec des 35 degrés pendant plusieurs jours, ce qui n'a rien d'exceptionnel. Sauf qu'ils sont survenus à la fin du mois d’août. Et puis septembre, octobre et décembre ont aussi été des mois très secs, ce qui devrait faire de ce deuxième semestre 2016, l'un des plus secs observés depuis 50 ans en Indre-et-Loire

Des vents à plus de 100 km/h pendant 4 jours, du jamais vu

Et autre bizarrerie de cette année 2016. Météo France a enregistré pendant 4 jours (en février et en mars), des vents à plus de 100 km/h dans les terres. Statistiquement, on enregistre de telles vitesses qu'une fois par an contre 4 en un mois en 2016.