Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Innovation : un bus de mer fonctionne à l'hydrogène à La Rochelle

mardi 7 novembre 2017 à 12:02 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

C'est une première nationale : un navire à passagers en mer fonctionne à l'hydrogène à La Rochelle depuis le 26 octobre. Il s'agit d'une expérimentation qui sera menée pendant un an dans le cadre de l'opération "territoires hydrogène" lancée par le ministère de l'environnement.

C'est une première nationale pour un bateau à passager d'une ligne maritime
C'est une première nationale pour un bateau à passager d'une ligne maritime © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La Rochelle, France

La ville de La Rochelle continue à innover : après les petits velos jaune et les voitures électrique en libre service, après les bateaux électriques, voilà le bus de mer à l'hydrogène ! C'est une première en France, le système équipe déjà des navettes fluviales, mais c'est la première fois qu'un bateau qui assure une liaison maritime régulière en milieu salin est équipé de ce type de propulsion. Le bateau "Galilée" assure la ligne régulière entre le Vieux-Port et le port des Minimes depuis le 26 octobre.

Une station sécurisée est installée à quai dans le port des minimes pour recharger le bateau - Radio France
Une station sécurisée est installée à quai dans le port des minimes pour recharger le bateau © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Les pilotes rechargent le bateau comme à une pompe à essence

Qu'il soit à hydrogène ou électrique comme avant, le bateau reste silencieux et pour les pilotes, rien ne change ou presque : ils remplissent une fois par jour les réservoirs installés à bord du bateau à partir de la station de stockage sécurisée à quai, comme à une pompe à essence. l'opération prend 10 minutes, au lieu d'un quart d'heure pour un chargement électrique. En électrique, il faut faut aussi recharger les batteries toute la nuit, et rebrancher le bateau à quai plusieurs fois par jour. Le chargement est donc plus rapide pour les pilotes, l'hydrogène est transformé en énergie à bord du bateau par une pile à combustible qui est plus légère que des piles électriques.

Les réservoirs d'hydrogène, dissimulés sous une banquette à bord du bateau  - Radio France
Les réservoirs d'hydrogène, dissimulés sous une banquette à bord du bateau © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Grace à l'hydrogène, de nouvelles lignes maritimes pourraient être créées à La Rochelle

La pile à combustible, plus légère donne plus d'autonomie au bateau qui peut aller plus vite, plus loin ou transformer plus de passagers. Cette technologie hydrogène pourrait permettre de créer une nouvelle ligne maritime entre le nord et le sud de la ville : le concessionnaire des lignes maritimes doit être renouvelé en janvier 2018, l'agglomération a demandé dans l'appel d'offre que des propositions soient faites entre Port Neuf, La Pallice, Nieul sur Mer et Les Minimes. "La technologie hydrogène donne plus de puissance. Quand on sort du chenal du port, il y a plus de courant, donc il faut des moteurs puissants" indique Brigitte Desveaux, l'élue en charge des transports dans l'agglomération de La Rochelle, très intéressée par la propulsion hydrogène. La décision de créer des nouvelles lignes sera prise en janvier.
Seul problème : la production d'hydrogène n'est pas écologique : elle se fait actuellement à partir d'énergie fossile ! Mais une réflexion est en cours, pour produire de l'hydrogène propre à Lagord sur le nouveau parc Atlantech, dans 3 à 4 ans. Le bus de mer, n'est que la première partie du projet.

Le bus de mer "Gallilée" fonctionne à l'hydrogène, reportage à bord