Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Inondation dans l'Orne : un troupeau de vaches cerné par les eaux

mardi 12 juin 2018 à 18:26 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu

Les fortes précipitations et les inondations qui ont touché l'Orne n'ont pas seulement impacté des maisons et leurs habitants. Les animaux peuvent également se trouver piégés par la brusque montée des eaux comme ici à Lisores, petite commune de L'Orne située entre Livarot et Vimoutiers.

Les Pompiers sont venus vérifier si les bêtes nécessitaient d'être évacuées ou non
Les Pompiers sont venus vérifier si les bêtes nécessitaient d'être évacuées ou non © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Les flots qui ont touché une centaine d'habitation de Vimoutiers ce mardi 12 juin 2018 ont poursuivi leur route et recouvert de plus d'un mètre d'eau les prés et pâturages de la commune voisine de Lisores. La crue a surpris vingt-deux bêtes de l'élevage de Philippe Margueritte sur une de ses parcelles. "On a été appelé par un voisin, explique son fils Yvan. On a vu que l'eau était monté en même pas une heure et que les vaches étaient bloquées au fond du champs. On n'a jamais vu ça, c'est vraiment impressionnant."

Si ça ne descend pas, les bêtes vont s'en aller dans la rivière

Si les bêtes ont gardé leur calme et ne semblaient pas effrayées, leur propriétaire s'est montré plus inquiet et a contacté les pompiers.

Isolés par les flots, les vaches et leurs veaux ne sont pas du genre à se laisser gagner par la panique - Radio France
Isolés par les flots, les vaches et leurs veaux ne sont pas du genre à se laisser gagner par la panique © Radio France - Olivier Duc

"J'espère que cela va descendre sinon on est mal.  L'herbe va être bloquée pour un moment et si cela ne descend pas les bêtes vont s'en aller dans la rivière. Heureusement elles sont très calme." Philippe Margueritte estime à 20.000 euros le prix de ce cheptel coincé entre deux eaux.

Les veaux à la nage

Dépêché sur place, le sapeur-pompier va juger plus prudent d'attendre la décrue. Il n'est pas rare de voir des bovidés isolés par une montée des eaux. "Le problème, c'est l'accessibilité, explique-t-il à l'éleveur. Pour les enlever.... déjà on ne sait pas quelle est la profondeur et vous avez vu le courant? Il leur reste encore facilement un mètre et demi à deux mètres avant qu'elles aient les pieds dans l'eau. Si on est en décrue, il vaut mieux les laisser là."

L'analyse du pompier est la bonne. Deux heures et demi plus tard, l'éleveur va pouvoir récupérer ses 22 bêtes même si les veaux passeront à la nage.