Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Inondations dans l'Aude

TÉMOIGNAGES - Inondations dans l'Aude : "En cinq minutes, il y avait 2,5 m d'eau chez moi"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Roussillon, France Bleu Occitanie, France Bleu Hérault

Les orages et les pluies torrentielles qui ont touché l'Aude dans la nuit de dimanche à lundi ont fait 11 morts, un bilan qui ne cesse d'évoluer. Sur France Bleu, les habitants des communes touches racontent la montée des eaux impressionnante qu'ils ont vécu, en pleine nuit.

Les pompiers secourent des habitants à Trèbes, ce lundi.
Les pompiers secourent des habitants à Trèbes, ce lundi. © AFP - Pascal PAVANI

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l'Aude dans la nuit de dimanche à lundi ont provoqué la mort de 11 personnes, un bilan provisoire qui ne cesse de s'alourdir. Le département de l'Aude, où la crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891, a été placé en vigilance rouge à 6h ce lundi matin. 

Sur France Bleu, les habitants racontent la brutale montée des eaux qu'ils ont vécu, en pleine nuit, vers deux heures du matin.

> Suivez notre direct sur les intempéries

Le ruisseau a "cassé le mur du voisin, puis c'est monté à vitesse Grand V"

Jean-Luc, qui habite dans la commune de Villemoustaussou, raconte à France Bleu : "À deux heures du matin, c'est arrivé, il avait trois centimètres d'eau dans la maison, et une demi-heure après, j'avais un mètre. C'est le Trapel, le ruisseau, qui est sorti de son lit. Il a cassé le mur du voisin, et après ça s'est engouffré, c'était la Bérézina, c'est monté à vitesse Grand V." Jean-Luc a attendu sur son toit pendant trois heures : "J'ai pris une échelle pour monter sur mon toit car l'eau montait très vite. Je n'avais plus de téléphone, il était tombé dans l'eau, plus de courant, plus rien pour communiquer" raconte-t-il. "Les pompiers, on les a vu vers 7h du matin, mais de toute façon ils ne pouvaient pas venir, car il y avait trop d'eau, trop de courant. C'est  vraiment une catastrophe", se désole l'habitant. 

Une personne âgée qui habite la même commune abonde : "Dans la rue, c'était un torrent. Tout partait dans l'avenue. Les murs ont éclaté sous la pression de l'eau. Tout le gravier est cassé, tout s'est raviné."

"J'ai entendu un grand fracas, des vitres se briser, la vague avait brisé la porte d'entrée - Évelyne  

Evelyne, qui habite Villegailhenc, a elle aussi, été réveillé en pleine nuit par un torrent d'eau qui a ravagé sa maison : "À 2h10, j'ai entendu un grand fracas, des vitres se briser, raconte-t-elle. J'ai ouvert la porte de ma chambre, j'ai regardé, c'était la vague qui rentrait, elle avait brisé la porte d'entrée. L'eau était rentrée, elle avait immergé tout le rez-de-chaussé.  En cinq minutes, il y avait deux mètres cinquante d'eau, explique Evelyne. Du coup, on s'est réfugié à l'étage car l'eau continuait à monter. On a eu très peur et on attendu qu'on vienne nous chercher", raconte, encore émue, cette habitante.

Des crues d'une violence jamais vue par les habitants 

La commune de Trèbes est également touchée par ces torrent d'eau et de boue. "C'est monté en deux heures, ça a été vraiment impressionnant, raconte Roselyne. Je crois que ça aura été très très très destructeur. Il y a énormément d'habitations touchées, c'est la stupéfaction. Même les crues dans les mémoires des anciens, ils ont le sentiment que ça n'était pas aussi violent, pas aussi destructeur, explique-t-elle.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess