Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Inondations dans les Vosges : plus de 300 interventions des pompiers, risque de pollution d'eau dans certaines communes

vendredi 5 janvier 2018 à 7:41 - Mis à jour le vendredi 5 janvier 2018 à 17:54 Par France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Les Vosges, comme les autres départements lorrains, sont en vigilance orange aux inondations. Depuis la nuit de jeudi à vendredi, les pompiers ont mené quelque 300 interventions. L'onde de choc se déplace vers la Meurthe-et-Moselle.

Le lac de Gérardmer depuis l'hôtel Beau Rivage.
Le lac de Gérardmer depuis l'hôtel Beau Rivage. - Lauren

Vosges, France

La nuit, puis la journée, ont été longues pour les 200 sapeurs pompiers et les 45 gendarmes mobilisés dans les Vosges. Le département est en vigilance orange aux inondations, comme toute la Lorraine. Plus de 300 interventions pour la soirée de jeudi, essentiellement des pompages, une centaine d'autre dans la matinée. Toute la vallée de la Moselle a été touchée.

Dans l'après-midi, la décrue s'est amorcée dans les Vosges : à Epinal, le niveau de la Moselle est passé de 2,63 m jeudi matin à 2,20 m à la mi journée, mais de nombreux secteurs restent inondés, à Bussang, Remiremont ou encore au Thillot. 

Depuis le restaurant du Lido, fermé ce vendredi à Gérardmer. - Radio France
Depuis le restaurant du Lido, fermé ce vendredi à Gérardmer. © Radio France - Angeline Demuynck

La Meurthe-et-Moselle touchée à son tour

L'onde de choc devrait toucher la Meurthe-et-Moselle d'ici la fin de journée. A Baccarat, la rive droite de la Meurthe est submergée, le stade de foot est inondé. A Lunéville, la municipalité a anticipé en posant des batardeaux le long de la Vezouze, pour éviter les débordements. A Ceintrey, le Madon est très haut. La route en direction de Pulligny est coupée. Dans le Toulois, le pic de crue est attendu dans la soirée et cette onde de choc va également traverser l'agglomération de Nancy. Pic attendu cette nuit à Malzeville ou encore Damlevière.

Eau non potable dans une vingtaine de communes dans les Vosges

Les pluies de ces dernières 24 h pourraient entraîner une contamination de l'eau potable dans les secteurs de Chantraine, Portieux, Capavenir, Chavelot ou encore Chatel-sur-Moselle. Au total, une vingtaine de communes sont concernées. Il est recommandé à la population de ces secteurs de faire bouillir l'eau avant de la consommer. 

Le lac de Gérardmer surveillé de près

Dans le secteur de Bussang, une quarantaine de résidents d'une maison de retraite ont dû être mis en sécurité, placés à l'étage de l'établissement. Dix occupants d'un camping ont également été déplacés.

Gérardmer et ses alentours sont aussi surveillés de près : le niveau du lac est exceptionnellement élevé. Les gendarmes ont annoncé que les promenades étaient interdites. Les pompiers sont notamment intervenus à l'hôtel Beau Rivage. "On a pompé 20 cm d'eau dans le sous-sol jeudi soir et ce matin, à 7h, rebelote", raconte Jonathan, un employé de l'hôtel. "Je pense qu'on va pomper toute la journée, mais l'hôtel reste ouvert".

C'est la première fois que je vois ça. On voit le niveau du lac depuis les fenêtres du restaurant et du petit-déjeuner, c'est hallucinant."

A Gérardmer, vendredi 5 janvier. - Aucun(e)
A Gérardmer, vendredi 5 janvier. - Lauren

La montée des eaux entraînera aujourd'hui une période de chômage technique dans plusieurs entreprises et commerces. A la SNWM, les 4 000 m2 de l'équipementier ont été touchés, tout comme un magasin d'alimentation juste à côté. Plusieurs rues de Gérardmer étaient inondées dans la soirée.

Les sous-sols de l'Hôtel Beaurivage à Gerardmer - Radio France
Les sous-sols de l'Hôtel Beaurivage à Gerardmer © Radio France - Angeline Demuynck

Des inondations également à Remiremont ou Raon-l'Etape.

Les crues ont occasionné également des coupures de route dans la soirée et la nuit :

Dans la chaufferie de l'hôtel Beaurivage à Gerardmer - Radio France
Dans la chaufferie de l'hôtel Beaurivage à Gerardmer © Radio France - Angeline Demuynck

Une situation en perpétuelle évolution

On peut suivre la situation des cours d'eau en Lorraine sur le site de Vigicrues.