Climat – Environnement

INSOLITE - En Picardie, ils défendent crapauds, tritons et autres amphibiens

France Bleu Picardie mercredi 25 février 2015 à 17:00

Hélène Varlet, animatrice Picardie Nature.
Hélène Varlet, animatrice Picardie Nature. © Olivier Estran - Radio France

Picardie Nature lance un appel à la tolérance pour les amphibiens. Crapauds, grenouilles et tritons sont souvent mal aimés mais l'association picarde tente de sensibiliser le public à leur rôle dans la biodiversité.

Et si vous aidiez les crapauds, grenouilles, et autres amphibiens a traverser la route ? C'est l'appel lancé par Picardie Nature. L'association organise des sorties sur le terrain pour découvrir les amphibiens (anciennement batraciens) et France Bleu en a suivi une ce mercredi dans la Somme. Ces animaux sortent tout doucement d'hibernation et reprennent le chemin des mares, mais sur leur chemin, ils croisent bien souvent la route... et les voitures.

Crapauduc

A Cottenchy, tout prés du lycée agricole du Paraclet, Picardie Nature a aménagé en 2008 un "crapauduc ". Il s'agit de tunnels en béton qui passent sous la route départementale 116. Un lieu idéal pour compter et observer la migration de ces animaux protégés. Pourquoi faire autant d'efforts pour ces bestioles méconnues et souvent mal aimées ? Hélène Varlet est animatrice a Picardie Nature. "Les amphibiens ont un rôle important dans la biodiversité " insiste-t-elle. Elle assure que depuis l'installation du crapauduc, la mortalité de ces petits animaux a baissé de 90% sur cet axe. 

Hélène Varlet, animatrice Picardie Nature : "Les amphibiens ont un rôle important dans la biodiversité."

Picardie Nature organise des comptages d'amphibiens tout le mois de mars. Prochaine sortie gratuite : mercredi prochain (le 4 mars) au Bois Magneux, à Cottenchy. Programme complet sur le site internet de l'association.

Le triton, un amphibien mal aimé mais protégé par la loi.  - Radio France
Le triton, un amphibien mal aimé mais protégé par la loi. © Radio France